Parc fermé : Verstappen écope d'une amende

Max Verstappen a reçu une amende de 50 000 euros pour ne pas avoir respecté les conditions du parc fermé à Interlagos.

Parc fermé : Verstappen écope d'une amende

Classé deuxième des qualifications du Grand Prix de São Paulo, Max Verstappen a pu garer sa Red Bull RB16B dans le "carré VIP" réservé aux trois premiers de la séance. Dans cette zone, le Néerlandais a pu voir de près la Mercedes W12 de son rival Lewis Hamilton et a posé sa main sur l'aileron arrière de la monoplace du numéro 44 ainsi que sur son propre aileron alors que le régime de parc fermé était déjà instauré. 

Ce geste a fortement déplu aux commissaires de la FIA, qui ont ouvert une enquête pour une potentielle infraction à l'Article 2.5.1 du Code Sportif International, selon lequel : "Dans le Parc Fermé, seuls les officiels désignés peuvent entrer. Aucune opération, vérification, mise au point ou réparation n'est admise, sauf si elle est autorisée par les mêmes officiels ou par le règlement en vigueur."

Et après une enquête qui s'est étalée sur la soirée de vendredi et le début de journée du samedi, Verstappen a été reconnu coupable de cette infraction, résultant en une amende de 50 000 euros.

"Les commissaires ont entendu le pilote de la voiture 33 (Max Verstappen) et le représentant de l'équipe", précise le communiqué de la FIA. "Les commissaires ont également examiné une vidéo de fan filmée depuis l'autre côté de la piste, les images des caméras de vidéosurveillance tournées dans la voie des stands et les caméras embarquées des voitures 14, 33, 44 et 77. Ces vidéos rassemblées ont donné une idée claire de ce qui s'est passé en parc fermé à la suite de la séance qualificative."

"Verstappen sort de la voiture, puis se dirige vers l'arrière de sa voiture. Il enlève ensuite ses gants et met sa main droite dans la fente de l'aileron arrière de sa voiture. Il passe ensuite à la voiture 44 et réitère cette manœuvre, touchant l'aileron arrière à deux endroits, une fois de chaque côté du système d'activation du DRS, mais du côté inférieur de l'aileron, dans la zone de la fente, et jamais près du mécanisme ou des points de fixation."

"Une vidéo claire, haute définition de la caméra située sur l'arceau de la voiture 44 et dirigée vers l'arrière montre qu'il n'y a absolument aucun mouvement de tout élément de l'aileron sur la voiture 44 quand Verstappen touche l'arrière de l'aileron. Les commissaires sont convaincus, compte tenu de toutes les vidéos, de la position de son corps et de la vidéo de l'aileron, qu'il y a eu une force négligeable quand Verstappen a touché l'aileron."

Verstappen est loin d'être le premier pilote à avoir agi de la sorte à la fin d'une séance qualificative, certains pilotes jouant également les enquêteurs lorsque les monoplaces sont garées. Cependant, avec cette sanction, la FIA devrait mettre un terme à cette pratique.

Le communiqué indique : "Il est clair pour les commissaires qu'il est devenu habituel pour les pilotes de toucher les voitures après les qualifications et les courses. C'est aussi l'explication donnée par Verstappen, qu'il est simplement habitué à toucher cette zone de la voiture, qui est devenue un sujet de spéculation entre les deux équipes lors des courses récentes. Cette tendance générale était vue jusqu'à présent comme globalement inoffensive et n'a donc pas été uniformément régie. Cependant, c'est une infraction de la réglementation du parc fermé et cela peut très potentiellement causer des dégâts."

"Compte tenu du fait qu'aucun dégât direct n'a été causé dans ce cas, d'après les commissaires, et qu'aucun précédent de pénalité n'existe en l'occurrence, mais qu'il s'agit d'une infraction à la réglementation ayant le potentiel de graves conséquences sur autrui, les commissaires décident d'agir dans ce cas et d'ordonner une amende de 50 000 €. Les commissaires soulignent leur souhait que toutes les écuries et tous les pilotes prennent acte du fait que des infractions futures pourraient entraîner des pénalités différentes de la part des commissaires des Grands Prix en question."

Pour rappel, Hamilton est également placé sous enquête à la suite d'une irrégularité technique concernant son DRS.

Lire aussi :

partages
commentaires
EL2 - Alonso signe le meilleur temps d'une séance sans enjeu
Article précédent

EL2 - Alonso signe le meilleur temps d'une séance sans enjeu

Article suivant

Hamilton exclu des qualifications à Interlagos

Hamilton exclu des qualifications à Interlagos
Charger les commentaires