Pas d'urgence à copier le DRS de Mercedes pour les rivaux

Alors que Mercedes a reçu la confirmation de la légalité de son innovant DRS de la part de la FIA, les principaux rivaux de l'équipe allemande ne comptent pas se précipiter sur le développement d'un système similaire

Alors que Mercedes a reçu la confirmation de la légalité de son innovant DRS de la part de la FIA, les principaux rivaux de l'équipe allemande ne comptent pas se précipiter sur le développement d'un système similaire.

Les uns attendront d'avoir des certitudes quant-au réel gain de performance que ce système pourrait apporter à leurs monoplaces, d'autres trouveront peut être d'autres systèmes qui conviennent mieux à la philosophie de leurs monoplaces.

Chez Red Bull, Christian Horner reste prudent et ne veut pas partir dans le développement de ce système sans savoir ce qu'il pourrait réellement fournir comme gain en performance.

"En fin de compte il y a eu beaucoup de choses dites et de remue-ménage autour de ce système," explique-t-il. "Ils [Mercedes] l'ont optimisé et ont capitalisé sur celui-ci et inévitablement nous allons mener des recherches pour trouver nos propres solutions."

"Mais je pense tout d'abord que, comme tout composant, il doit trouver sa place sur la voiture pour former un tout. Ce n'est pas le fait de l'installer sur toutes les voitures qui va assurer un gain en temps au tour."

Martin Whitmarsh ne pense pas changer l'ordre de marche des développements de la MP4-27 pour se hâter d'installer un DRS similaire à celui développé par Mercedes. Le Britannique, Team Principal de McLaren, ne veut pas mobiliser toutes ses ressources sur ce système alors même que Nico Rosberg, n'ayant pas pu utiliser énormément son DRS en course, a pourtant été rapide.

"Je pense qu'il va y avoir une controverse permanente sur le DRS, mais nous avons un ordre de priorités de développement et nous allons continuer d'apporter des améliorations en piste."

"Nous allons nous assurer de ne pas courir après la nouveauté en utilisant nos ressources de façon disproportionnée. Cela fournit un résultat positif pour eux [Mercedes]. Mais ils n'étaient pas si lents que cela en course sans le DRS, n'est-ce pas ?" constate Whitmarsh.

Ross Brawn est heureux d'avoir obtenu l'aval de la FIA quant-à la légalité de son double DRS et pense que c'est une bonne chose pour le sport.

"C'est une bonne chose pour tout le monde. Je suis sûr que certaines équipes ont débattu sur le développement de ce système ou non, donc c'est bien pour tout le monde, bien pour le sport et nous voulons de la clarté," affirme Brawn.

"Nous avons accueilli les réclamations car nous ne pouvions pas mettre un terme à tous les débats et nous avons pu obtenir confirmation de notre démarche. Nous étions plutôt confiants mais vous ne pouvons jamais être sûr. Les autres équipes peuvent maintenant décider ce qu'elles souhaitent faire. C'est mieux pour le sport ainsi."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Ross Brawn , Nico Rosberg , Martin Whitmarsh
Équipes McLaren , Mercedes
Type d'article Actualités