Pas d'accord sur le règlement pneus 2016

La réglementation technique liée aux pneumatiques reste dans l'incertitude à la suite d'une réunion du Comité de Travail Sportif à Montréal, selon les informations de Motorsport.com.

Le sujet a été discuté par les directeurs d'équipe et la FIA, mais aucun accord n'a pu être trouvé.

La proposition d'origine, qui avait été faite par Force India, était d'autoriser les équipes à choisir à l'avance quels composés pneumatiques utiliser chaque weekend, parmi les quatre composés proposés par Pirelli pour conditions sèches.

Trouver un règlement qui satisferait à la fois les équipes et Pirelli, manufacturier unique de la Formule 1, n'a pas été simple pour autant. Il semble qu'à la réunion, quatre propositions de règlement aient été faites, émanant de Pirelli, Red Bull, Mercedes et McLaren.

Parmi les idées discutées, on retrouvait les propositions suivantes :

  • Six composés pneumatiques différents
  • Utilisations de trois composés par week-end
  • Ne pas forcer les pilotes à prendre le départ avec les pneus utilisés en qualifications
  • Système de joker autorisant les équipes à sélectionner leurs propres pneus quatre ou cinq fois par an

Cependant, aucun consensus n'a été trouvé. Par conséquent, aucun règlement ne va être soumis à l'approbation du Groupe Stratégique et de la Commission F1 pour l'instant.

Un sujet de discussions

La principale inquiétude de Pirelli était la possibilité que les équipes choisissent un composés extrême, puis rencontrent des problèmes en Grand Prix avant de rejeter la faute sur le manufacturier. L'image de Pirelli avait été sérieusement écornée lorsque le Grand Prix de Grande-Bretagne 2013 avait été marqué par plusieurs "explosions" de pneus.

Le manufacturier italien s'est montré très clair au moment de résumer les objectifs de sa propre proposition : la priorité était de préserver "la sécurité et la réputation du manufacturier de pneus".

Pirelli a également insisté sur le fait que tout changement dans la réglementation devait s'assurer de faire "plus de publicité au manufacturier de pneus, une publicité plus positive, en faisant du choix de pneus et de l'utilisation des pneus un sujet de discussions avant et pendant le week-end de course".

Enfin, Pirelli a évoqué le casse-tête logistique que cela pourrait représenter en suggérant que les équipes choisissent leurs pneus pour les premières courses de la saison dès le mois de novembre de l'année précédente, avant de faire leurs choix pour la deuxième moitié de saison en avril.

Les propositions vont donc probablement être révisées avant d'être discutées à nouveau. Tout changement de réglementation pour 2016 requiert l'approbation unanime des équipes.

A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités
Tags pirelli, pneus