Pas de conseiller indépendant pour la F1

Il y a deux mois, Christian Horner avait émis une idée pour le moins intéressante : engager Ross Brawn comme consultant indépendant pour établir la nouvelle réglementation technique de 2017.

L'un des techniciens les plus prestigieux de l'Histoire de la Formule 1, Brawn n'est plus lié à aucune écurie et pourrait donc établir une réglementation visant uniquement à rendre la catégorie reine du sport automobile passionnante, contrairement à un Groupe Stratégique au sein duquel les six équipes présentes défendent leurs intérêts personnels.

Cette proposition ne va toutefois pas se concrétiser, comme l'a révélé Horner à crash.net.

"Malheureusement, les équipes et les instances dirigeantes n'ont pas aimé l'idée, donc ce n'est pas allé plus loin," regrette le Britannique. "Ross serait un candidat évident, étant donné qu'il a passé de nombreuses années en F1, qu'il comprend le côté technique extrêmement bien, et qu'il n'est lié à aucune écurie à l'heure actuelle, mais il aime probablement trop pêcher."

Pour une F1 plus spectaculaire

Horner est, par ailleurs, revenu sur ce qu'il attend de la nouvelle réglementation technique de 2017 : de la vitesse, des batailles et des défis!

"Je pense que la Formule 1 a besoin d'être spectaculaire, il faut qu'elle soit un défi, avec les voitures les plus rapides, des voitures qui vous impressionnent," poursuit-il. "Il faut qu'il y ait les meilleurs pilotes du monde et qu'ils se battent roue contre roue, à fond, plutôt que de lever le pied et d'économiser des éléments. Il faut revenir à des courses sprint, simples, avec les meilleures voitures du monde et les meilleurs pilotes du monde."

"Je pense vraiment que c'est réalisable en 2017. Je pense que 2017 représente une page blanche et qu'il y a une véritable opportunité de faire quelque chose de bien. Les choses auxquelles nous nous intéressons vont dans la bonne direction," conclut le directeur d'équipe de Red Bull Racing.

A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités
Tags conseiller, horner, règlementation