Pas de modification de règlement autour des drapeaux bleus

Les instances dirigeantes de Formule 1 se sont prononcées en défaveur d'une modification de la réglementation autour des drapeaux bleus selon les informations de Motorsport.com, dans un contexte où de nombreuses discussions ont lieu pour trouver comment rendre la Formule 1 plus attractive pour le public.

La FIA a tenu plusieurs réunions avec des représentants des équipes ces dernières semaines, dans le but d'essayer de définir une réglementation qui améliorera le spectacle à partir de 2016.

Bien que le retour des ravitaillements en course ait été rejeté, d'autres éventualités sont étudiées avec par exemple, la possibilité pour les équipes de choisir leurs composés de pneus parmi la gamme complète de Pirelli.

Une autre idée qui s'est présentée au Canada et en Autriche serait de changer la réglementation au niveau des drapeaux bleus en donnant plus de temps aux retardataires pour laisser passer les leaders. Selon cette théorie, si les retardataires n'étaient pas obligés de s'écarter si vite, cela pourrait compliquer la tâche du leader de la course et rendre la situation plus excitante.

Des règles strictes

La FIA se montre sévère envers les retardataires depuis plusieurs années, et la réglementation explique clairement combien de temps ils ont pour s'écarter lorsqu'ils se font prendre un tour.

Selon l'article 20.6 de la réglementation sportive, "Dès qu'une voiture est rattrapée par une autre voiture qui est sur le point de lui prendre un tour en course, le pilote doit laisser passer le pilote plus rapide à la première opportunité disponible."

"Si le pilote qui s'est fait rattraper ne laisse pas passer le pilote plus rapide, des drapeaux bleus lui seront agités pour lui montrer qu'il doit laisser passer le pilote plus rapide. Les pilotes qui mettent trop longtemps à s'écarter sont sanctionnés par des pénalités de temps."

Il y a cinq ans déjà

Une source venant de la FIA a confirmé qu'un relâchement des règles liées aux drapeaux bleus avait été discuté, mais l'idée n'a pas été approuvée par tous. Certaines écuries ont souligné que si les retardataires disposaient d'un tour pour s'écarter, voire plus, cela pourrait être un handicap pour les équipes de pointe.

Aucun consensus n'ayant été trouvé, il est peu probable que des modifications soient effectuées sur ce point de la réglementation. Un porte-parole de la FIA a déclaré : "Cela a été discuté mais rien n'a été décidé, donc aucun changement ne sera fait sur le court terme."

En 2010, Tony Fernandes et Richard Branson, alors propriétaires respectifs des équipes Lotus et Virgin, s'étaient prononcés en faveur d'une suppression pure et simple des drapeaux bleus, à une époque où ces écuries devaient y obéir plusieurs fois par course.

"Nous recevons un drapeau bleu trois secondes avant que quelqu'un ne s'approche de nous," déclarait alors Graeme Lowdon, déjà PDG de l'équipe qui deviendrait Marussia. "En ce moment, trois secondes, c'est presque un tour, et il faut les laisser passer en quatre virages. C'est un compromis énorme sur une course entière. Cela nous a gâché beaucoup de courses."

A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités
Tags drapeaux bleus, règlementation