Pat Symonds - "Il y a des limites précises que l'on doit respecter"

Heureux des 3e et 4e places décrochées à Monza par Felipe Massa et Valtteri Bottas, Pat Symonds revient sur la règle de la réglementation en matière de pression des pneus.

Quelque peu déçu des résultats enregistrés par son équipe il y a quinze jours à Spa – Massa 6e, Bottas 9e -, Pat Symonds, le directeur technique de l’équipe Williams, se réjouit bien évidemment du podium décroché par le Brésilien, et de la 4e place de Bottas dans son sillage.

Les deux hommes étaient déjà en embuscade derrière les Mercedes et les Ferrari à l’issue des qualifications, et ont grimpé de deux places au départ devant Raikkonen et Rosberg. Après avoir longuement évolué aux 3e et 4e rangs, les deux hommes ont perdu une place lors de la remontée de Rosberg aux avant-postes, avant de retrouver leurs positions respectives lorsque le pilote allemand explosait son moteur à deux tours du but. Si la lutte fratricide entre Massa et Bottas dans les derniers tours pour le gain de la 3e place ont mis les nerfs de Pat Symonds à rude épreuve, celui-ci pouvait souffler à l’arrivée, et savourer ce bon résultat d’ensemble de l’écurie Williams.

"Ce fut une bonne journée", soufflait-il à l’issue de la course. "J'ai dû retenir ma respiration sur les derniers tours mais c'était sympa, on a laissé les gars se battre ! Je ne dirais pas que c'était la course la plus excitante de l'Histoire, on n'avait pas trop d'opportunités sur la stratégie, et Rosberg était trop rapide".

Moins vous mettez de pression dans le pneu, plus vous gagnez en performance, mais au détriment de la sécurité, car le pneu peut exploser.

Pat Symonds.

Néanmoins, alors que Lewis Hamilton et l'équipe Mercedes sont sous le coup d’une pénalité pour pression des pneus en-dessous de la limite autorisée, Pat Symonds revient sur cet aspect technique. "Il y a une pression minimum pour les pneus, et on ne peut pas mettre moins d'air dans les pneus pour des raisons de sécurité", explique-t-il. "La règle dit qu'on doit respecter les recommandations du fournisseur de pneumatiques. A chaque course on reçoit ces recommandations, et on doit les respecter. Les pressions ont dues être contrôlées sur la grille, et visiblement certaines étaient trop basses. La pénalité pour une infraction au règlement technique est la disqualification".

"Moins vous mettez de pression dans le pneu, plus vous gagnez en performance, mais au détriment de la sécurité, car le pneu peut exploser. Il y a des limites précises, que l'on doit respecter, sinon on peut amener un aileron un poil plus large de quelques millimètres ! Le débat va sans doute tourner autour de la précision des outils de mesure, on verra ce qu'il en est".

A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP d'Italie
Circuit Monza
Pilotes Felipe Massa , Valtteri Bottas
Type d'article Résumé de course