Les patrons de la F1 assurent vouloir écouter les fans

Les dirigeants de la Formule 1 s'accordent sur le fait qu'il faut écouter l'opinion des fans au moment où le futur de la discipline est défini dans les discussions réglementaires.

Les patrons de la F1 assurent vouloir écouter les fans

Comme régulièrement ces dernières années, un sondage organisé par Motorsport Network et soutenu officiellement par la Formule 1 offre une opportunité pour les fans d'exprimer leur opinion sur la discipline et son avenir. Cette consultation intervient à un moment où le championnat s'apprête à entrer dans une nouvelle ère technique, en 2022, mais travaille également sur le long terme avec notamment en tête une nouvelle formule moteur à l'horizon 2025.

D'autres changements notables sont déjà intervenus récemment, comme avec l'entrée en vigueur du Règlement Financier, ou sont en cours d'expérimentation, avec par exemple l'introduction des Qualifications Sprint cette saison lors de trois Grands Prix. Ce format "sprint" a jusqu'ici reçu un accueil mitigé : si les dirigeants de la F1 ont grandement insisté sur la réussite relative de Silverstone, le retour de bâton de la part des observateurs et des fans a été immédiat quand l'épreuve de Monza s'est avérée morne.

"Il faut écouter les fans", a déclaré le directeur d'Aston Martin, Otmar Szafnauer. "C'est notre raison d'être. Sans les fans, la discipline serait totalement différente. Nous devons donc les écouter : ils sont notre public et nous sommes ici pour faire plaisir au public. Il faut utiliser les données pour apporter des améliorations. Il faut d'abord comprendre les moindres détails de ce que veulent les fans, puis leur donner ce qu'ils veulent."

Mattia Binotto, à la tête de la Scuderia Ferrari, abonde dans ce sens et juge que le plus important sera d'analyser de façon précise les résultats de l'étude menée. "La réalisation d'enquêtes est toujours importante, car elle permet de recueillir des informations en retour. Mais je pense que le plus important ensuite est d'analyser soigneusement le retour d'informations et les résultats de ce sondage afin de porter un jugement juste et approprié, et éventuellement de mettre en place des actions. Les enquêtes sont donc assurément importantes, mais le plus important est ce que vous en faites."

Un retour vers les fans qui est d'autant plus important que les décisionnaires actuels de la discipline peuvent parfois perdre de vue l'image globale et manquer de recul du fait de leur implication dans leur travail quotidien. "Je pense que c'est logique parce qu'au final, nous faisons tout pour les fans", explique Frédéric Vasseur, directeur d'Alfa Romeo. "Il est logique de savoir exactement ce qu'ils attendent. Parfois, notre vision est très concentrée sur la course, parce que nous sommes peut-être trop impliqués dans nos affaires quotidiennes."

"Mais il est logique de discuter de ce qu'ils ressentent, et ensuite nous verrons ce que nous pourrons faire pour répondre à leurs attentes. Depuis le muret des stands, on a parfois l'impression que les fans sont toujours les mêmes. Le groupe de spectateurs évolue, principalement avec la nouvelle communication et ainsi de suite. Nous devons comprendre qui se trouve dans les tribunes."

Lire aussi :

Pour Jost Capito, qui préside aux destinées de Williams, une chose est claire avant même de connaître les résultats du sondage : les fans ne veulent pas d'artifices. "Le sport dans son ensemble a pour but de divertir les fans. Et donc tout ce que nous faisons doit être basé sur ce que les fans veulent voir. Tant que c'est approprié pour un vrai sport. Dire 'OK, nous voulons une grille inversée ou nous voulons plus de collisions', je pense que ce ne serait pas correct."

"Mais tout ce que j'entends de la part des fans, et les retours que j'ai, ils sont très orientés vers le sport. Et je suis sûr que les fans veulent quelque chose où les meilleurs gagnent vraiment et pas un genre de loterie."

L'Allemand fait remarquer que des expériences comme la caméra dans le casque vue lors des dernières courses sont la voie à suivre. "Je crois que c'est quelque chose qui doit être essayé et devrait ensuite être installé dans toutes les voitures. Je pense donc que tout ce qui améliore le divertissement et donne plus d'informations aux fans est bon."

Enfin, le directeur exécutif d'Alpine, Marcin Budkowski, a prévenu que les nouvelles idées doivent encore être testées correctement avant d'être adoptées, car parfois elles ne permettent pas d'obtenir ce que les gens espèrent. "Nous sommes là pour les fans, et grâce aux fans. Si personne ne regardait ce sport, aucun d'entre nous n'aurait de travail. Mais également, si nous ne faisions la course que pour nous-mêmes, cela n'aurait pas de sens, nous passerions à côté de l'essentiel. C'est donc extrêmement important."

"La seule chose à laquelle nous devons faire attention, c'est qu'il y a parfois de fausses bonnes idées qui doivent être étudiées correctement. Et nous aurons toujours besoin des équipes, de la FIA ou de la F1 pour étudier ces idées. On a beaucoup parlé de changer les règles sur les pneus, ou de rétablir les ravitaillements de carburant. Quand on y regarde de plus près avec les stratèges, certaines de ces idées sont de fausses bonnes idées, car elles n'améliorent pas le spectacle."

Avec Adam Cooper

partages
commentaires
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes
Article précédent

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Article suivant

Haas confirme Schumacher et Mazepin pour 2022

Haas confirme Schumacher et Mazepin pour 2022
Charger les commentaires