Formule 1
03 juil.
Événement terminé
10 juil.
Événement terminé
17 juil.
Événement terminé
07 août
EL2 dans
00 Heures
:
54 Minutes
:
04 Secondes
11 sept.
Prochain événement dans
34 jours
C
GP de l'Eifel
09 oct.
Prochain événement dans
62 jours
23 oct.
Prochain événement dans
76 jours
31 oct.
Prochain événement dans
84 jours

Boullier : Le Paul Ricard est "en avance" en termes de durabilité

partages
commentaires
Boullier : Le Paul Ricard est "en avance" en termes de durabilité
Par :
4 mars 2020 à 12:30

Éric Boullier se félicite de la manière dont le circuit de Paul Ricard respecte déjà la majorité des étapes du plan de durabilité mis en place par la FOM pour 2030.

Le circuit Paul Ricard a fait son retour au calendrier de la Formule 1 en 2018 et compte s'y installer à long-terme. Pour cela, il devra se conformer à ce que cherche aujourd'hui la F1, à savoir être le plus écologique possible. Le nouveau directeur du Grand Prix de France, Éric Boullier, est heureux de pouvoir compter sur les travaux déjà effectués et sur les initiatives qui sont prises depuis le retour de la France au calendrier de la F1, et annonce que le circuit du Castellet est déjà très bien placé dans ce domaine.

"Je ne dis pas cela pour aider mon ego ou autre", a déclaré Boullier, interrogé par Motorsport.com. "Nous avons récemment eu un forum avec la FOM et tous les promoteurs, et l'on nous a présenté ce plan de durabilité qu'ils aimeraient voir suivi par tous les promoteurs, et être prêt avant 2030. De manière surprenante, et grâce à nos partenaires au circuit Paul Ricard, qui ont déjà [une certification] trois étoiles, nous sommes avancés à 95% dans ce plan."

Un avancement qui permet justement au complexe varois d'afficher un bilan déjà bien plus positif que de nombreux circuits actuellement présents au calendrier de la Formule 1 : "Nous sommes vraiment devant les autres. Nous sommes, en tant qu'événement, candidats à avoir le certificat trois étoiles de la FIA. Le processus est actuellement en cours. Nous allons pousser pour l'avoir, et nous commençons à introduire des bus électriques pour les transferts entre les parkings et la piste. Tout ce que nous pouvons faire, nous le faisons."

Lire aussi :

"En France, il y a une nouvelle loi depuis janvier disant que si vous êtes un événement important, vous ne devez pas utiliser de plastique. Nous nous en sommes débarrassés. J'ai une longue liste de choses, surtout sur ce que fait le circuit. Nous avons même des ruches pour les abeilles, car la nature est le meilleur moniteur, et si les abeilles sont heureuses et font du miel, cela signifie que l'air est bon ! Nous utilisons de l'eau de pluie, nous avons un bon réservoir pour collecter l'eau de pluie, et on la recycle. La liste est longue, il y a beaucoup de choses comme cela."

Interrogé sur la date à laquelle le Paul Ricard espérait atteindre une durabilité complète, il préfère être prudent : "Je ne sais pas encore. Atteindre 95% est la partie facile, mais les 5% restants sont les plus coûteux. On doit évaluer cela, budgéter cela, il faut pouvoir investir aussi, donc c'est un plan que l'on doit mettre en place. Atteignons un point où nous sommes assez proches, et l'on verra ensuite les derniers objectifs."

Pour continuer à réduire la pollution autour des Grands Prix, Ross Brawn a suggéré que les circuits pourraient installer des motorhomes permanents dans le paddock, afin d'éviter aux équipes d'apporter leurs propres bâtiments en Europe, ceux-ci étant souvent volumineux : "C'est une bonne idée", acquiesce Boullier. "Je présume qu'il y aurait aussi une période de transition. Les équipes qui ont tout juste investi dans leur motorhome ne seraient pas heureuses de s'en séparer l'an prochain, donc il faudra du temps."

Avec Luke Smith

Accord FIA/Ferrari : 7 écuries "choquées" réclament de la transparence

Article précédent

Accord FIA/Ferrari : 7 écuries "choquées" réclament de la transparence

Article suivant

Magnussen : Le désastre de Silverstone a soudé Haas

Magnussen : Le désastre de Silverstone a soudé Haas
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Emmanuel Touzot