Formule 1
29 août
-
01 sept.
Événement terminé
05 sept.
-
08 sept.
Événement terminé
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
40 jours

Pénalités sur la grille : la F1 cherche un système plus rationnel

partages
commentaires
Pénalités sur la grille : la F1 cherche un système plus rationnel
Par :
5 sept. 2019 à 12:20

Des discussions ont lieu entre les dirigeants de la Formule 1 et les écuries pour tenter de rationaliser le système de pénalités sur la grille de départ, qui reste considéré comme la meilleure solution possible.

La FIA, la Formule 1 et les écuries ont ouvert des discussions pour tenter de rationaliser et simplifier le système de pénalités sur la grille de départ en 2020. Cependant, il semble peu probable d'assister à des modifications radicales, même si les sanctions liées à des changements de composants moteur ou de boîte de vitesses sont régulièrement critiquées et remises en cause depuis quelques années, y compris par Ross Brawn, patron sportif de la discipline. 

Lors des récentes réunions du Groupe de Travail Sportif de la Formule 1, un certain nombre d'alternatives ont été passées en revue concernant les manières de pénaliser les équipes à partir de 2021 : lest, restriction de carburant ou encore pénalité financière via le futur plafonnement budgétaire font partie des pistes étudiées. Chacune d'entre elles présente toutefois des inconvénients, puisqu'ajouter du poids aux monoplaces est loin de faire l'unanimité, tandis que les équipes redoutent les répercussions que pourraient avoir des pénalités financières sur le travail réalisé pour préparer la saison suivante. 

Lire aussi :

Ainsi, malgré l'ouverture sur d'autres possibilités, il y a toujours consensus autour d'un système de pénalités sur la grille, qui est vu comme le plus juste en dépit de son impopularité. Il devrait donc être maintenu au moins pour 2020, le temps de continuer à explorer d'autres options, mais pourrait tout de même être amendé. Chacun aimerait trouver une solution qui assure l'équité dans la manière d'appliquer ces pénalités, notamment pour éviter de voir des pilotes pénalisés se retrouver finalement plus haut que prévu sur la grille si de nombreux autres ont également été sanctionnés. 

"C'est quelque chose que nous sommes en train d'étudier", confirme le directeur de course Michael Masi. "Les pénalités sur la grille constituent un sujet en constante évolution. Il ne s'agit pas d'un processus qui fait que nous changeons la manière de les déterminer en cours d'année. Cela fait partie du Règlement Sportif, mais nous en avons discuté avec les directeurs sportifs afin de formuler d'autres positions pour 2020."

Directeur de Haas F1 Team, Günther Steiner est le premier à reconnaître que trouver un meilleur système que celui des pénalités est difficile. Selon lui, handicaper les pilotes avec du lest ou une restriction de carburant serait encore plus mal perçu. "Je pense que c'est encore plus déroutant que les pénalités, car une pénalité sur la grille est expliquée au début du Grand Prix, puis ça va", estime-t-il. "Mais s'il y a un lest ou moins de carburant, il faut que les commentateurs expliquent pourquoi soudainement cette voiture est plus lente qu'une autre. Pour le moment, il n'y a pas eu de meilleure solution trouvée, donc status quo."

Avec Adam Cooper  

Article suivant
Maldonado pensait rejoindre Ferrari en 2014

Article précédent

Maldonado pensait rejoindre Ferrari en 2014

Article suivant

Verstappen : Le problème des départs est "dur à régler"

Verstappen : Le problème des départs est "dur à régler"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Basile Davoine