Pénalités moteur - Qui est sanctionné sur la grille à Monza?

Au soir de la première journée d'Essais Libres, pas moins de six pilotes sont déjà pénalisés sur la grille du Grand Prix d'Italie.

Le Temple de la Vitesse, véritable circuit de moteurs, n'échappera pas à la problématique des nombreuses pénalités pour composer la grille de départ du Grand Prix d'Italie. A Monza, trois équipes ont d'ores et déjà fait le choix de changer les unités de puissance de leurs monoplaces et purgeront des pénalités, ce qui représente six pilotes sur les vingt au départ.

Que ce soit chez Red Bull Racing, Toro Rosso ou McLaren-Honda, le choix a été fait de manière stratégique. Les trois équipes se savent en difficulté sur ce circuit à haute vitesse et hors du coup à la régulière. Elles ont donc choisi délibérément de subir ces pénalités pour augmenter leur quota de moteurs disponibles d'ici la fin de la saison. 

Rappelons que les pénalités sont établies en fonction du nombre de composants neufs installés sur les unités de puissance. Depuis la mi-saison, si un pilote ne peut pas purger l'intégralité des places sur la grille, elles sont purement et simplement annulées et ne sont plus transformées en pénalité de temps pour la course. 

Les pénalités sur la grille du GP d'Italie 

 Jenson Button - 5 Places

 Max Verstappen - 10 places

 Carlos Sainz - 10 places

 Fernando Alonso - 10 places

 Daniil Kvyat - 15 places

 Daniel Ricciardo - 25 places

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP d'Italie
Circuit Monza
Pilotes Jenson Button , Fernando Alonso , Daniel Ricciardo , Carlos Sainz Jr. , Daniil Kvyat , Max Verstappen
Équipes Red Bull Racing , Toro Rosso , McLaren
Type d'article Actualités
Tags fia, grille de départ, moteur, penalites, unité de puissance