Pendant ce temps, Ross Brawn roule dans une auto de 1904!

Ross Brawn s'est offert le luxe de se donner du temps pour s'adonner à ses nombreuses passions en dehors des circuits de Grand Prix

Ross Brawn s'est offert le luxe de se donner du temps pour s'adonner à ses nombreuses passions en dehors des circuits de Grand Prix. Outre du temps en famille et de nombreuses parties de pêche en rivière, l'ingénieur anglais s'est lancé dans un projet qui lui tenait à cœur : prendre part à la course Bonhams "London to Brighton", au volant d'une auto de 1904!

L'artisan des succès de Ferrari, Benetton, Jaguar, Brawn GP et Mercedes prend part à sa première course classique Bonhams "Veteran Run", qui réunit des modèles d'exception, souvent presque disparus. Pour l'occasion, le grand passionné a restauré et préparé de la plus belle des façons son propre véhicule : la seule Wilson Pilcher construite en Grande-Bretagne existant encore à ce jour!

Un modèle unique au monde et beaucoup de passion

Produite en 1904, elle fut créée par l'ingénieur Walter Gordon, qui fut par la suite à l'origine de nombreux tanks. Wilson Pitcher est connu des amateurs d'Histoire comme l'un des grands fabricants de chars, longtemps exposés au British Tank Museum.

Avant que Brawn ne prenne part à l'aventure, l'auto a passé l'essentiel de sa vie dans la famille Wilson elle-même. "Je connais la famille et connaissais l'existence de la voiture", sourie Brawn. "Mais un peu par chance, je l'ai vue dans un catalogue d'enchères l'an dernier, et me suis renseigné… On m'a dit qu'elle pourrait quitter le pays comme un collectionneur américain était intéressé. Alors je suis parti au combat!"

"Il s'agissait d'une voiture très avancée pour son temps", poursuit-il avec passion. "Elle a un moteur 2.7l à quatre cylindres opposés, suspendu à un socle dans le châssis. Elle dispose aussi d'une boite semi-automatique sophistiquée, qui, je crois, était un avant-goût de la célèbre boite de pré-sélection Wilson". Avant d'ajouter dans un clin d'œil : "Par rapport à une auto moderne, la suspension est un peu rude et le freinage nécessite de l'anticipation, on va dire"!

"Il ne fait aucun doute que rallier London et Brighton sera un défi. Mais se trouver un challenge, c'est ça, la vie". Et le mauvais temps anglais ne fait pas peur à Brawn.
"J'adore la pêche et il y a un dicton qui stipule qu'il n'y a rien de tel que le mauvais temps et des mauvais vêtements! Ma femme et moi serons bien couverts contre les éléments"!

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Ross Brawn
Équipes Mercedes , Ferrari
Type d'article Actualités