Pérez a mis du temps à se remettre de son crash à Monaco

Auteur d'une première saison en Formule 1 très remarquée, Sergio Pérez est revenu sur l'un des faits marquants de son année

Auteur d'une première saison en Formule 1 très remarquée, Sergio Pérez est revenu sur l'un des faits marquants de son année.

En mai dernier, le Mexicain avait été victime d'une énorme sortie de piste lors de la séance de qualifications à Monaco.

Après une hospitalisation de quelques jours et une tentative de retour avortée deux semaines plus tard au Canada, le pilote Sauber affirme qu'il a retrouvé toutes ses sensations seulement au milieu de l'été, ce qui l'a beaucoup surpris.

Au moment de faire le bilan de cette saison 2011, il a d'ailleurs fait part de sa frustration de ne pas avoir marqué davantage de points au championnat. Une conséquence directe de son accident selon lui.

"Je suis heureux en termes de rapidité mais je ne suis pas satisfait en termes de résultats et de points. A cause de mon accident, j'ai manqué deux courses, à Monaco et au Canada, lors desquelles la voiture et l'équipe étaient très performantes. Après, je suis revenu dans la voiture, mais il m'a fallu encore quelques courses avant d'être vraiment à 100%. Mais en ce qui concerne ma performance globale en F1, je pense que je peux être heureux de ma saison en tant que débutant," a confié Pérez.

Il est ensuite revenu plus en détail sur son accident à la sortie du tunnel monégasque et sur les semaines qui ont suivi. Bien que conscient de l'importance du choc, Pérez s'est dit étonné d'avoir eu besoin d'autant de temps pour retrouver une forme parfaite au volant de la C30.

"Physiquement, je devais attendre. Ce n'était pas facile mais c'était important. Quand je suis monté dans la voiture pour les essais libres au Canada, j'ai mesuré la difficulté que j'avais. Je me sentais étourdi, c'était donc impossible de piloter. Deux semaines plus tard, à Valence, je me suis senti beaucoup mieux et j'étais en mesure de piloter. C'était encore mieux à Silverstone et au Nürburgring, mais c'est seulement à Budapest que j'ai senti que j'étais complètement remis," a-t-il expliqué.

"Il y avait eu un choc très violent, et j'ai appris qu'il fallait du temps pour être certain de bien se sentir physiquement après avoir subi une commotion cérébrale. Mentalement, ce fut aussi un choc. Cela m'a beaucoup aidé de rentrer chez moi au Mexique et c'était important de faire tout le travail nécessaire pour se préparer à courir de nouveau."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Sergio Pérez
Équipes Sauber
Type d'article Actualités