Dix places derrière Verstappen, Pérez n'est "pas inquiet du tout"

Sorti en Q2 à Bahreïn, Sergio Pérez estime qu'il doit se montrer "patient" avec l'apprentissage de la Red Bull.

Dix places derrière Verstappen, Pérez n'est "pas inquiet du tout"

Pour sa première séance de qualifications avec Red Bull Racing, samedi à Bahreïn, Sergio Pérez a échoué à atteindre la Q3. Le Mexicain a terminé 11e, place depuis laquelle il s'élancera sur la grille de départ ce dimanche, mettant en lumière le travail d'adaptation qu'il doit fournir pour se rapprocher de son coéquipier. Car pendant ce temps, Max Verstappen a signé la pole position, tandis que l'écart entre les deux hommes avec les pneus mediums en Q2 était à l'avantage du Néerlandais pour trois dixièmes.

Lire aussi :

La situation ne préoccupe pas Sergio Pérez pour le moment, la recrue de Milton Keynes confiant la nécessité de se montrer patient en ce début de saison pour dompter la RB16B. D'ailleurs, dès vendredi soir après les deux premières séances d'essais libres, il ne cachait pas être en difficulté sur un tour, mais se sentir mieux sur les longs relais. Il aura l'opportunité de le démontrer en course.

"C'est un week-end difficile dans l'ensemble", reconnaît-il. "Il faut s'adapter aux changements de vent et le pneu est fait pour un tour, on ne peut pas en faire plus ici. Je dois juste être patient avec moi-même, travailler, et ce devrait simplement être une question de temps. Je ne suis pas inquiet du tout. Chaque kilomètre que je fais avec cette voiture m'aide énormément à la comprendre. Je suis satisfait des progrès que j'ai faits dans la compréhension de la voiture avant les qualifications."

Le passage en Q3, Pérez l'a finalement manqué pour 35 millièmes de seconde seulement, soit son retard sur la dixième place de son ancien coéquipier, Lance Stroll. Chausser les pneus tendres aurait pu lui permettre de franchir plus facilement cet écueil, mais il estime que l'écurie a fait le bon choix en tentant de se qualifier avec les gommes mediums. "J'étais vraiment convaincu d'avoir le rythme", explique-t-il. "Assembler un bon tour m'aurait permis de passer, mais je ne l'ai pas fait. Je pense que c'était la bonne décision pour l'équipe d'essayer de passer en mediums, mais je n'ai tout simplement pas fait un bon tour."

Si les dix places d'écart avec Max Verstappen sur la grille créent forcément un contraste remarqué, Sergio Pérez y voit plutôt une note d'optimisme puisque le potentiel de la Red Bull est ainsi affirmé.

"C'est très encourageant, énormément encourageant", juge-t-il. "Pas seulement pour moi, mais pour toute l'équipe. Max a démontré le niveau de notre voiture, donc c'est important demain [dimanche] de terminer et de prendre autant de points que possible pour l'équipe. J'ai simplement besoin de conditions différentes, de vivre une séance de qualifications plus facile, ce genre de truc qui rendra les choses naturellement meilleures."

partages
commentaires
La grille de départ du Grand Prix de Bahreïn

Article précédent

La grille de départ du Grand Prix de Bahreïn

Article suivant

Red Bull devant Mercedes... et Honda aussi ?

Red Bull devant Mercedes... et Honda aussi ?
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Bahreïn
Catégorie Qualifs
Lieu Bahrain International Circuit
Pilotes Sergio Pérez
Équipes Red Bull Racing
Auteur Basile Davoine