Pérez "heureux" d'avoir aidé Verstappen en ralentissant Hamilton

Sergio Pérez a offert une magnifique défense face à Lewis Hamilton lors du Grand Prix d'Abu Dhabi, permettant à son coéquipier Max Verstappen de rester dans le match pour le titre mondial. Le pilote mexicain est satisfait de son travail.

Au Grand Prix d'Abu Dhabi, finale de la saison 2021 de Formule 1, le rôle de Sergio Pérez était clair : le Mexicain devait tout faire pour aider son coéquipier Max Verstappen à remporter le championnat pilotes et pour aider son équipe à remporter le championnat constructeurs. L'abandon du Mexicain en fin de parcours a certes assuré ce titre à Mercedes, toutefois, quelques tours plus tôt, Pérez avait rempli la première partie du contrat en offrant une superbe résistance face à Lewis Hamilton.

Le pilote britannique s'était arrêté quelques tours plus tôt pour chausser des pneus durs et était ressorti des stands largement devant Verstappen. Red Bull avait donc pris la décision de laisser Pérez en piste dans le but de ralentir Hamilton. Et pendant un tour complet, le numéro 11 a parfaitement placé sa RB16B sur le tarmac de Yas Marina pour empêcher son adversaire de passer devant. Au total, Hamilton a perdu six secondes de son avance sur le Néerlandais.

"C'était crucial à ce moment de la course parce que je savais que Lewis avait la course sous contrôle, il était dans la fenêtre des Virtual Safety Car et Safety Car", a commenté Pérez. "Il aurait pu faire ce qu'il voulait à ce moment-là, il avait le contrôle sur la course. Il était donc urgent [de le ralentir] mais j'avais des pneus très usés. Ça a bien marché, au final je suis heureux d'avoir aidé Max et l'équipe."

Lire aussi :

Interrogé par Motorsport.com sur la possibilité de se montrer trop agressif et de provoquer un accrochage dans sa défense contre Hamilton, Pérez a répondu que ce scénario catastrophe lui avait traversé l'esprit.

"Oui, au même moment", a-t-il admis. "Mais, évidemment, je n'avais pas grand-chose à perdre. On ne veut pas être dans cette position mais je mettrai toujours mon équipe au-dessus de tout. [...] C'était un pari parce que [j'étais] une proie facile avec des pneus tendres vieux de 18 ou 19 tours quand Lewis avait des pneus neufs. Mais ça a bien marché. Je pense que cela fait partie de ce genre de choses prévues en avance, comme l'aspiration [en qualifications], qui peuvent très mal tourner."

partages
commentaires
Mercedes a l'intention de faire appel
Article précédent

Mercedes a l'intention de faire appel

Article suivant

Horner déplore la réclamation "un peu désespérée" de Mercedes

Horner déplore la réclamation "un peu désespérée" de Mercedes
Charger les commentaires