Pérez : "Nous sommes loin pour le moment"

partages
commentaires
Pérez : "Nous sommes loin pour le moment"
Par :
12 avr. 2019 à 09:16

À l'issue des deux premières séances d'essais libres en Chine, Sergio Pérez ne peut que constater le déficit de performance avec lequel doit composer l'écurie Racing Point en ce début de saison.

Sergio Pérez espérait que le circuit de Sakhir, il y a deux semaines, avait exacerbé les points faibles de sa monoplace, mais il faudra sans doute patienter encore pour relever réellement la tête. Le début de week-end s'avère une nouvelle fois difficile pour Racing Point à Shanghai, même si la situation est loin d'être catastrophique. Dans l'état actuel des choses, l'écurie doit se concentrer sur le fait de tirer le meilleur des opportunités qui se présentent à elles. La RP19 devrait ensuite pouvoir profiter d'évolutions majeures, notamment lors du retour en Europe.

Dix-septième puis 15e lors des deux séances du jour, Sergio Pérez poursuit sa quête de compréhension de la monoplace conçue à Silverstone. Dans le fond, rien ne semble vraiment échapper au Mexicain, qui pointe avant tout un manque de performance qui se paie vite cash dans un milieu de grille aussi serré qu'actuellement.

Lire aussi:

"Je pense que nous pouvons résumer en disant que nous avons beaucoup de travail", lâche-t-il au soir de ce premier jour de roulage en Chine. "J'ai bien débuté en EL1, avec un assez bon rythme. Ensuite nous avons fait des changements pour le second run et il nous manquait visiblement quelque chose. Il y a beaucoup d'informations à passer en revue pour essayer de prendre ce qu'il y a de mieux, et espérons être dans le coup demain."

Le problème principal est que nous manquons de performance avec la voiture.

Sergio Pérez

"Je crois que nous sommes loin pour le moment, nous devons trouver beaucoup de temps sur un tour. C'était un après-midi assez dur. Nous n'avions pas vraiment l'équilibre et l'adhérence. C'est toujours difficile quand on a ces problèmes-là. J'espère que l'on trouvera un compromis ce soir et que nous pourrons être en bonne forme demain."

"Évidemment, nous apprenons course après course, et nous progressons, mais le problème principal est que nous manquons de performance avec la voiture. Notre boulot demain est de faire du mieux possible avec ce que nous avons."

Lance Stroll, Racing Point RP19

Contrairement aux deux derniers vendredis de Grand Prix, Racing Point n'a pas réalisé de collecte de données aéro à proprement parler, et a concentré son programme sur les réglages et l'équilibre de la monoplace, avant de travailler logiquement sur le comportement des gommes. "Une bonne quantité de roulage et nous avons récolté de nombreuses données", souligne Lance Stroll, qui a pris le 14e temps des EL2 juste devant son coéquipier.

"Nous explorons encore les forces et les faiblesses de la voiture, et les essais sont une bonne chose pour ça, mais c'est une longue saison. On va continuer à développer la voiture tout au long de l'année", ajoute le Canadien, qui n'abandonne pas pour autant son objectif d'atteindre la Q3 samedi.

 
Article suivant
Red Bull va "naturellement mieux" à Shanghai

Article précédent

Red Bull va "naturellement mieux" à Shanghai

Article suivant

Hamilton est moins à l'aise que Bottas dans la Mercedes

Hamilton est moins à l'aise que Bottas dans la Mercedes
Charger les commentaires
Soyez le premier à recevoir toute l'actu