Quand Pérez est passé à côté d'un volant chez Ferrari

Pas résigné dans sa quête de baquet dans une écurie de pointe pour les années à venir, Sergio Pérez était passé tout proche d'un volant chez Ferrari il y a quelques années.

Il y a deux ans, à pareille époque, Ferrari annonçait la prolongation de contrat de Kimi Räikkönen. Le Finlandais est toujours aux côtés de Sebastian Vettel au sein de l'écurie italienne, mais de nouveau, la décision sur son avenir est très attendue. D'autant que les candidats n'ont jamais manqué, comme le révélait Sergio Pérez en 2015, après être passé tout près d'une telle opportunité quelques saisons plus tôt.

Ancien membre de la Ferrari Driver Academy, le Mexicain était initialement dans les plans de Maranello pour remplacer Felipe Massa lors de la saison 2014. Il avait impressionné lors du Grand Prix de Malaisie 2012, tenant tête au volant de la modeste Sauber sous la pluie à Fernando Alonso et à la Scuderia, terminant finalement sur la deuxième marche du podium. Quelques mois plus tard, il avait finalement quitté le giron italien, sautant sur l’occasion proposée par McLaren à l’époque. 

"À un moment donné, Stefano [Domenicali, ancien directeur de Ferrari] m’a dit de commencer les discussions pour 2014, donc pour 2013 je devais rester chez Sauber une année de plus et ensuite j’aurais rejoint Ferrari. Mais ensuite, l’opportunité avec McLaren s’est présentée", révélait Pérez.

Sans regrets

Son choix de carrière s'était avéré être le mauvais, la saison chez McLaren, où Lewis Hamilton avait laissé un vide énorme, tournant à la désillusion avec en plus une monoplace en manque de compétitivité. Non conservé pour laisser la place à Kevin Magnussen, Pérez n'a toutefois jamais éprouvé de regrets.

"À ce moment-là, McLaren gagnait depuis deux ans déjà, donc c’était une équipe où aller", insistait-t-il. "Il était avéré que c’était la bonne équipe mais évidemment, avec le recul, cela a finalement abîmé un peu ma réputation. Quand une grosse équipe se sépare de vous après une année, cela affecte vraiment votre réputation dans la discipline, mais je crois qu’avec mes résultats l’année passée et cette année, si je peux avoir des résultats solides ensuite, alors il y aura peut-être une opportunité dans un futur proche pour revenir dans un top team."

C'est chez Force India que Pérez s'est immédiatement relancé et a peu à peu redoré cette réputation abîmée. Il est aujourd'hui encore un pilier incontournable de l'écurie indienne, qui cherche à le conserver pour une cinquième saison consécutive en 2018. Mais si chaque année l'avenir en suspens de Kimi Räikkönen anime les débats, le nom de Sergio Pérez figure quant à lui invariablement parmi les pistes d'autres équipes. Sans avoir permis de renvoyer le Mexicain, âgé de 27 ans, vers un top team pour le moment. 

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Sergio Pérez
Équipes Ferrari , Force India , McLaren
Type d'article Actualités
Tags carrière, scuderia