Formule 1
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Course en cours . . .
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
11 jours

L'arrêt en piste immédiat a sauvé le moteur de Pérez

partages
commentaires
L'arrêt en piste immédiat a sauvé le moteur de Pérez
Par :
25 sept. 2019 à 09:29

Racing Point estime que le moteur de Sergio Pérez a pu survivre à une fuite d'huile grâce à son rapide abandon lors GP de Singapour 2019 de F1.

Pérez a été victime d'une fuite d'huile relativement lente que les ingénieurs Mercedes ont suivi de près et qui a fini par entraîner un message demandant au pilote d'arrêter sa monoplace lors du 43e tour, déclenchant le second Safety Car. Le Mexicain avait monté à Spa un moteur de Phase 3, la toute dernière version de l'unité de puissance 2019 du motoriste allemand, mais avait connu une défaillance. En l'absence de pièce de rechange, il a dû monter un nouvel exemplaire de la Phase 2, ce qui veut dire que sur les trois derniers GP il était légèrement en retrait en termes de performance par rapport aux autres F1 propulsées par l'Étoile.

Lire aussi :

"Nous avons connu une fuite d'huile et avons dû arrêter la voiture", a expliqué Otmar Szafnauer, directeur de Racing Point, à Motorsport.com, l'écurie souhaitant éviter une pénalité au Mexique, la course à domicile de Pérez. "Nous l'avons arrêtée à temps. Les gars de Mercedes la surveillait pendant la course, parce que parfois quelque chose suinte et ça s'arrête, et ça n'est pas grave. Comme il s'agissait d'une fuite lente, ils pouvaient la surveiller jusqu'au point critique et ensuite, ils ont dit d'arrêter vite, sinon nous aurions eu une pénalité."

L'écurie de Silverstone a introduit à Singapour une série d'évolutions aéro. Pérez s'est qualifié 11e mais a dû reculer sur la grille de cinq positions en raison d'une pénalité pour changement de boîte de vitesses. Il était en lice pour le top 10 en course avant son abandon. Du côté de Lance Stroll, il n'a pas passé la Q1 et a vu sa course perturbée par une crevaison, avant de finir 13e.

Lire aussi :

Même si la déception prime après Singapour, Szafnauer assure qu'il y a le potentiel pour obtenir de bons résultats avec le nouveau package. "Nous avions un rythme vraiment bon sur les longs relais, je pense que nous étions la quatrième ou la cinquième meilleure écurie, ce qui est une bonne chose pour l'évolution. Sur un tour, nous avons quelques difficultés. Lance s'est retrouvé coincé dans un groupe de pilotes [en qualifications] et Sergio, qui n'avait pas la toute dernière spécification moteur, n'était qu'à 40 millièmes d'entrer en Q3. Ce n'est pas si mal."

"Je pense que Checo aurait pu terminer septième ou huitième, en partant d'où il est parti, s'il n'avait pas eu la fuite d'huile. Lance a percuté le mur et eu une crevaison. Au restart, Vettel a regroupé tout le monde. C'est serré, vous percutez le mur, vous crevez, c'est fini."

"Et c'était la première fois que nous apportions le package définitif, donc il y a des choses à apprendre et à régler d'une meilleure façon. Je suis assez satisfait de l'état actuel des choses, il ne nous reste plus qu'à aller de l'avant et à optimiser cela au fur et à mesure, faire de bonnes courses, puis nous concentrer sur l'année prochaine."

Propos recueillis par Adam Cooper

Article suivant
Todt n'a pas encore vu d'équipe "solide" voulant rejoindre la F1

Article précédent

Todt n'a pas encore vu d'équipe "solide" voulant rejoindre la F1

Article suivant

La F1 allonge une des zones DRS du circuit de Sotchi

La F1 allonge une des zones DRS du circuit de Sotchi
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Singapour
Catégorie Course
Pilotes Sergio Pérez Boutique
Équipes Racing Point
Auteur Fabien Gaillard