Pérez : Nous ne devons pas nous laisser emporter

On disait Sergio Pérez sous la pression de son coéquipier lors des deux premiers Grand Prix de la saison

On disait Sergio Pérez sous la pression de son coéquipier lors des deux premiers Grand Prix de la saison. Mais le Mexicain, souvent malchanceux et peu épargné par les ennuis techniques sur sa Force India, n'avait pas eu l'occasion de rappeler son talent.

A Bahreïn, au terme d'un week-end idéal, il a décroché le premier podium de son équipe depuis 2009, devançant Nico Hülkenberg et confirmant surtout les ambitions à la hausse de l'écurie indienne. La VJM07 a les capacités de jouer le podium, il faut maintenant le confirmer sur la durée tout en tenant compte de la menace de la concurrence.

"L'objectif est de continuer à aller de l'avant, continuer à progresser et viser plus de podiums", insiste Pérez. "Bahreïn était la première véritable opportunité que j'ai eue de développer la voiture tout au long d'un week-end sans aucun problème, j'ai le sentiment que ma saison a vraiment débuté là-bas."

"Maintenant, nous devons réfléchir à la manière de faire mieux en Chine. En même temps nous ne devons pas nous laisser emporter car nous savons à quel point la Formule 1 est concurrentielle et combien les choses peuvent changer très vite."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Nico Hülkenberg , Sergio Pérez
Équipes Force India
Type d'article Actualités