Un problème d'épaule a handicapé Pérez lors des qualifications

Sergio Pérez a expliqué qu'un problème à l'épaule gauche avait contribué à ses difficultés lors des qualifications du Grand Prix d'Espagne.

Un problème d'épaule a handicapé Pérez lors des qualifications

Sergio Pérez n'a signé que la huitième place de la Q3 au Grand Prix d'Espagne 2021 de Formule 1, terminant à neuf dixièmes de son équipier Max Verstappen, qui s'est qualifié en seconde position. Le Mexicain est parti à la faute dans sa première tentative de Q3, ne lui laissant donc qu'une seule chance en fin de séance, grâce à laquelle il a pu devancer Lando Norris et Fernando Alonso.

Pérez a révélé après la séance qu'il avait connu des soucis physiques, victime qu'il a été d'un problème d'épaule, ce qui a contribué à ses difficultés : "C'était un peu difficile, je ne me sentais pas à 100% aujourd'hui", a déclaré le pilote au numéro 11. "J'ai eu un problème avec mon épaule pendant les qualifications, et je me sentais mal tout au long de la séance."

Lire aussi :

"Mais j'ai parlé à l'équipe, nous avons tout revu, et nous devrions être de retour à 100% demain. C'était de pire en pire au fur et à mesure des qualifications, et j'ai eu un peu plus de mal avec ça. La Q1 s'annonçait bien, mais nous n'avons tout simplement pas progressé par la suite. Je n'étais pas à 100%, donc c'était très difficile de tirer le meilleur de la voiture en qualifications."

La huitième place est le pire résultat en qualifications pour Pérez depuis son arrivée chez Red Bull, lui qui s'est élancé de la première ligne à Imola et de la seconde à Portimão. Il juge toutefois que ce n'est qu'une "question de temps" avant qu'il soit au niveau et suffisamment habitué à la Red Bull RB16B, essayant en attendant de s'appuyer sur ses performances sur les longs relais.

"À l'heure actuelle, ce n'est pas un bon week-end globalement. C'était un mauvais week-end de mon côté. Par le passé, on a vu que les choses pouvaient commencer à venir, et surtout le rythme, le rythme est là, le rythme sur les longs relais ; [il y a] un peu de travail à faire sur la performance, c'est tout. Apprendre à connaître la voiture un peu plus sera la clé."

partages
commentaires

Related video

Verstappen "satisfait d'être si proche" des Mercedes
Article précédent

Verstappen "satisfait d'être si proche" des Mercedes

Article suivant

Leclerc : "Alpine va être un grand rival pour la 3e place"

Leclerc : "Alpine va être un grand rival pour la 3e place"
Charger les commentaires