Pérez prône la stabilité mais se garde des options pour 2018

partages
Pérez prône la stabilité mais se garde des options pour 2018
Adam Cooper
Par : Adam Cooper
12 oct. 2016 à 12:01

Quelques jours après avoir confirmé qu'il resterait chez Force India en 2017, Sergio Pérez a expliqué que la stabilité avait été l'un des principaux moteurs de son choix mais que, pour 2018, la porte état ouverte.

Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM09
Sergio Perez, Sahara Force India
Sergio Perez, Sahara Force India F1 lors de la parade des pilotes
Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM09
Max Verstappen, Red Bull Racing RB12 et Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM09 en lutte pour une position
Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM09
Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM09 devant son équipier Nico Hulkenberg, Sahara Force India F1 VJM09 lors du tour de formation
Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM09
Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM09, Kimi Raikkonen, Ferrari SF16-H

Le Mexicain a prolongé son engagement avec la structure indienne d'une saison. Il s'agira, en 2017, de sa quatrième année dans le giron de l'équipe de Silverstone, avant peut-être de goûter à une nouvelle expérience, son engagement contractuel avec Force India n'allant pas au-delà.

"Je voulais de la stabilité", a expliqué Sergio Pérez en marge du Grand Prix du Japon. "La loyauté joue un rôle important parce que cette équipe a été bonne pour ma carrière. Et en continuant avec un nouveau règlement, tout ce que je souhaitais était d'avoir de la stabilité et de ne pas trop bouger."

Le natif de Guadalajara a signé avec l'écurie fondée par Vijay Mallya quatre de ses sept podiums en F1, dont deux cette saison à Monaco et à Bakou. Des performances qui ont fait oublier l'épisode terne de son unique saison chez McLaren, et le placent comme un potentiel candidat à des baquets plus huppés, et notamment chez Ferrari.

"Évidemment, c'était une option d'un an donc je veux voir où nous en serons l'année prochaine et ce qui est disponible pour le futur." La fin de saison 2017 marquera aussi le terme du contrat actuel de Kimi Räikkönen au sein de la Scuderia. Pérez avait déjà été pressenti pour prendre la place du Finlandais en 2017 mais Maranello avait confirmé le Champion du monde 2007 très tôt.

Le Mexicain est au moins soulagé que l'accord soit finalisé et que les discussions concernant son avenir proche cessent provisoirement. "C'est une chose de moins de laquelle s'inquiéter pour le reste de l'année."

"C'est toujours bon de savoir ce que vous faites de votre futur. Maintenant, je peux totalement me concentrer sur le travail, il reste [quatre] courses, très importantes pour l'équipe. J'espère que nous pourrons continuer à faire le travail que nous avons fait pendant toute la saison."

"[C'était] juste l'incertitude de savoir ce qui allait se passer, parce que je suis arrivé à un point où je considérais sérieusement le fait que ça n'arrive pas. Ça a pris beaucoup de temps, car mes accords sont un petit peu plus complexes que les autres."

"Surtout parce que c'était aussi long, c'était probablement les deux derniers mois en ne sachant pas où mon avenir serait, ce n'est pas le mieux, mais au final, je pense que j'ai bien géré cela. Je suis habitué à composer avec cela, les rumeurs et l'incertitude concernant l'avenir. Ça m'a aidé, ce que j'ai vécu par le passé, pour essayer de rester concentré sur mon travail."

Pérez a confirmé que le retard a été pris autour de la question de l'exposition de ses sponsors par rapport à l'argent qu'ils engageraient. "C'était principalement en raison de la négociation entre mes sponsors et l'équipe. C'était la raison principale pour laquelle ça a pris plus de temps qu'attendu."

"Nous ne cherchions pas ailleurs. Nous avions d'autres options, d'autres équipes étaient intéressées pour m'avoir, mais le plan A était de rester ici. C'est logique, les sponsors veulent payer moins, et avoir plus d'espace. C'est juste la routine habituelle ! Mais cette fois ça a pris plus de temps qu'attendu."

"Probablement, à l'avenir, nous séparerons les accords, juste faire mon accord en tant que pilote et ensuite mes sponsors en tant que sponsors. Par le passé et jusqu'à cette année, ça a toujours été lié. Je pense que dans le futur, ça fonctionnera un peu mieux si vous pouvons séparer un peu."

Prochain article Formule 1
Le Grand Prix du Japon vu par Cirebox !

Previous article

Le Grand Prix du Japon vu par Cirebox !

Next article

Red Bull surpris par la stratégie qui a coûté le podium à Ferrari

Red Bull surpris par la stratégie qui a coûté le podium à Ferrari

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Sergio Pérez
Équipes Force India
Auteur Adam Cooper
Type d'article Actualités