Pérez, réprimandé, s'inquiète pour son moteur Mercedes

partages
commentaires
Pérez, réprimandé, s'inquiète pour son moteur Mercedes
Par : Fabien Gaillard
25 mars 2017 à 10:02

Convoqué chez les commissaires de course, Sergio Pérez a écopé d’une réprimande, ce qui est sans conséquence sur sa position au départ du Grand Prix d’Australie ce dimanche, due notamment à des "hésitations" du moteur.

Sergio Perez, Force India VJM10
Sergio Perez, Sahara Force India F1, Victoria Helyar, Sahara Force India F1 Team
Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM10
Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM10
Sergio Perez, Sahara Force India F1
Sergio Perez, Force India
Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM10

Le Mexicain était soupçonné d’avoir contrevenu à l’article 27.4 du Règlement Sportif de la F1 lors des qualifications du Grand Prix d’Australie, en allant moins vite que le temps maximal fixé par la direction de course entre les lignes du Safety Car à la fin des qualifications.

L’article dispose qu'"à aucun moment une voiture ne peut être pilotée de façon inutilement lente, de façon erratique ou d’une façon qui pourrait s’avérer potentiellement dangereuse pour d’autres pilotes ou tout autre personne".

Les commissaires ont établi que Pérez avait effectivement excédé le temps imposé, pilotant donc de façon trop lente. Pour cela, comme il n'a gêné personne dans cette manoeuvre, il se voit infliger une simple réprimande, sa première de la saison. Pour rappel, lorsqu’un pilote écope de trois réprimandes, il reçoit automatiquement une pénalité de dix places sur la grille du GP suivant.

Par ailleurs, interrogé sur un autre incident où, sur les images, il a semblé être gêné par Felipe Massa, il minimise : "J’étais dans un tour de sortie, j’ai vu qu’il était un peu lent. J’ai essayé d’en tirer avantage, et il a juste fermé la porte. C’était assez simple. Je pense qu’à la télé, ça a probablement paru pire que c’était. Ça allait."

Les "hésitations" du moteur Mercedes

Onzième lors des qualifications, éliminé dès la Q2, Pérez regrette un tour qui n’a pas été parfait, notamment en raison de ratés avec son unité de puissance Mercedes : "Quand on voit l’écart, seulement un demi-dixième nous aurait suffit ; j’ai eu quelques hésitations sur mon tour avec le moteur, une paire d’hésitations, je pense, quand j’ai monté les rapports à partir de la troisième, il y avait quelques hésitations, donc je pense que nous avons perdu quelque chose là. Assez pour être en dehors de la Q3."

"J’espère seulement que ce n’est rien de sérieux avec le moteur et que nous pourrons corriger cela pour demain, parce que la 11e place est tout de même une bonne position pour pouvoir se battre pour les points. […] Je ne sais pas. C’était juste en montant les rapports à partir de la troisième, des hésitations, assez haut dans les tours."

Prochain article Formule 1
Räikkönen : "Un peu décevant"

Previous article

Räikkönen : "Un peu décevant"

Next article

Vandoorne trahi par la mécanique McLaren-Honda dès la Q1

Vandoorne trahi par la mécanique McLaren-Honda dès la Q1

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Australie
Catégorie Qualifications
Lieu Melbourne Grand Prix Circuit
Pilotes Sergio Pérez
Équipes Force India
Auteur Fabien Gaillard
Type d'article Réactions