Pérez veut se rattraper en Malaisie

Après un Grand Prix d'Australie décevant lors duquel il a été heurté par Esteban Gutiérrez au premier tour et n'est pas parvenu à remonter dans le top 10 (même s'il a marqué un point suite à la disqualification de Daniel Ricciardo), Sergio Pérez...

Après un Grand Prix d'Australie décevant lors duquel il a été heurté par Esteban Gutiérrez au premier tour et n'est pas parvenu à remonter dans le top 10 (même s'il a marqué un point suite à la disqualification de Daniel Ricciardo), Sergio Pérez espère se rattraper lors de la deuxième course de la saison, en Malaisie.

Malgré la performance décevante de Melbourne, la fiabilité a le mérite d'avoir été au rendez-vous et d'importantes données ont été engrangées par les deux Force India.

"Je pense qu'en tant qu'équipe, nous avançons dans la bonne direction, et nous avons beaucoup de points positifs à retenir de l'Australie", déclare Pérez. "C'était la première course, et comme toutes les autres équipes, nous continuons à apprendre beaucoup de choses sur la nouvelle voiture. Nous avons vu des signes encourageants et nous avons rassemblé beaucoup de données qui peuvent être utilisées pour les prochaines courses, à commencer par Sepang".

En ce qui concerne la course malaisienne, le pilote mexicain est optimiste quant à la possibilité d'un bon résultat : il s'attend à ce que les températures plus chaudes jouent en la faveur des hommes de Vijay Mallya.

"Je crois que la Malaisie peut être une très bonne course pour nous", affirme le pilote Force India. "Voyons voir notre niveau de compétitivité là-bas. Je pense que Melbourne était plus difficile pour nous, et qu'avec une piste plus chaude et plus de dégradation des pneus arrière pour tout le monde, nous pouvons être plus forts".

"Je compte les jours jusqu'à la Malaisie pour réaliser ce que nous ne sommes pas parvenus à faire en Australie. J'ai de bons souvenirs de ce circuit et je veux construire sur mes précédents résultats", conclut-il.

C'est en effet à Sepang que Pérez a connu l'une des plus belles courses de sa carrière : en 2012, alors chez Sauber, il avait joué la victoire jusqu'au bout face à Fernando Alonso lors d'une course pluvieuse, finissant finalement deuxième et montant sur le podium pour la première fois en F1. Il sera compliqué de rééditer l'exploit ce weekend, mais qui sait ce qui peut se produire dans une course où l'incertitude devrait régner à nouveau ?

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Fernando Alonso , Sergio Pérez , Daniel Ricciardo , Esteban Gutiérrez
Équipes Sauber , Force India
Type d'article Actualités