Formule 1 GP d'Azerbaïdjan

Pérez pouvait viser la pole sans un retard à l'allumage

Second des qualifications au Grand Prix d'Azerbaïdjan 2022 de F1, Sergio Pérez regrette de n'avoir pas pu bénéficier d'une situation idéale en fin de Q3 à cause d'un retard à l'allumage de son moteur avant sa dernière sortie en piste.

Sur un circuit d'un peu plus de six kilomètres, quasiment trois dixièmes ne représentent pas un écart immense. Mais quand un pilote se retrouve sans aspiration dans la longue pleine charge qui mène à la ligne de départ/arrivée, cette marge semble d'autant moins grande. Et pour Sergio Pérez, qui a échoué à 0"282 de la pole position signée par Charles Leclerc, une petite frustration dominait.

Lire aussi :

Le Mexicain, vainqueur du Grand Prix de Monaco, a confirmé son statut de pilote en forme chez Red Bull en devançant à nouveau et à la régulière Max Verstappen dans l'ultime tentative. Mais il semble penser qu'il aurait pu faire encore mieux, et éventuellement se hisser en première place sur la grille de l'épreuve qu'il a remporté la saison passée.

Pérez semble avoir été victime d'un petit retard à l'allumage au moment de démarrer son dernier run, ce qui l'a donc éloigné du paquet de pilotes devant lui et ainsi d'une aspiration toujours puissante sur le tracé urbain de Bakou : "Je pense qu'un retard moteur m'a coûté la chance de jouer la pole", a-t-il d'abord déclaré au sortir du cockpit.

Puis, interrogé sur son tour pour signer la seconde place, il a précisé : "Quand on est en Q3, le premier run, c'est là que tu lâche tout. Et [le premier tour] c'était un peu trop. J'ai heurté le mur plusieurs fois. Heureusement, nous avons réussi à survivre, ce qui est vraiment la clé ici."

"Mais ça n'a pas été une séance de qualifications idéale parce qu'à la fin, nous avons eu un problème avec le moteur. Nous ne pouvions pas le mettre en marche. Et cela signifie que nous avons perdu... J'étais tout seul [sans aspiration lors du dernier tour lancé], en gros. Et ici, c'est très puissant. Qui sait si ça aurait suffit pour la pole, mais nous avons assurément perdu quelques dixièmes. Mais je crois que Charles a fait un très bon tour."

Toujours est-il qu'il s'élancera second demain, et il s'attend à une course compliquée sur un circuit où les épreuves peuvent vite prendre une tournure imprévue : "Je pense que demain c'est une très longue course qui nous attend, donc nous devons juste nous assurer d'être là. C'est une très longue course, vous savez, donc à tout moment vous pouvez faire une erreur. Et c'est tout."

Lire aussi :

Be part of Motorsport community

Join the conversation
Article précédent La grille de départ du Grand Prix d'Azerbaïdjan F1
Article suivant Gasly "très content" de séparer les deux Mercedes

Top Comments

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Sign up for free

  • Get quick access to your favorite articles

  • Manage alerts on breaking news and favorite drivers

  • Make your voice heard with article commenting.

Motorsport prime

Discover premium content
S'abonner

Edition

Suisse