Peter Sauber - Conserver la quatrième place est une "illusion"

partages
commentaires
Peter Sauber - Conserver la quatrième place est une
Par : GMM
14 avr. 2015 à 07:46

Felipe Nasr, Sauber F1 Team
Marcus Ericsson, Sauber F1 Team
Marcus Ericsson, Sauber F1 Team
Marcus Ericsson, Sauber C34
Marcus Ericsson, Sauber F1 Team
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB11 et Marcus Ericsson, Sauber C34 en lutte pour une position

Après trois manches du championnat du monde 2015 de Formule 1, Sauber demeure quatrième au classement des constructeurs, notamment grâce au beau résultat d'ensemble signé à Melbourne avec la cinquième place de Felipe Nasr et la huitième position de Marcus Ericsson.

C'est un début de saison presque inespéré pour l'écurie suisse, qui n'a pas marqué le moindre point en 2014 et qui a connu des temps troublés avec le procès qui l'a opposée à Giedo van der Garde juste avant le Grand Prix d'Australie.

Sauber a placé ses deux voitures dans les points à nouveau en Chine, avec Nasr huitième et Ericsson dixième, si bien que l'écurie a six points d'avance sur Red Bull au championnat !

Fondateur de l'équipe, Peter Sauber ne se berce toutefois pas d'illusions : il va être très difficile de rester aussi haut placé au championnat.

"Shanghai a montré que le résultat de l'Australie n'était pas un accident, mais c'est une illusion que nous puissions conserver cette place," a déclaré Sauber au journal suisse Blick. "Mais même la sixième place serait fantastique et extrêmement importante pour notre avenir".

Le gros pas en avant du moteur Ferrari

D'après Sauber, qu'est-ce qui représente le principal progrès de la C34 par rapport à la C33 ? "C'est en premier lieu le moteur Ferrari. Ils ont fait un gros pas en avant, mais l'équipe s'est aussi développée et améliorée."

De façon intéressante, le septuagénaire s'est également exprimé au sujet de ses pilotes, louant la motivation de Nasr et Ericsson par rapport à ceux qui étaient au volant l'an passé, Esteban Gutiérrez et Adrian Sutil.

"Je ne dirais pas que les pilotes étaient pires l'an dernier. Mais ils n'étaient pas particulièrement motivés. C'est différent, maintenant."

"Felipe Nasr était dans notre viseur depuis trois ou quatre ans ; nous avons toujours pensé qu'il avait beaucoup de potentiel. Et Marcus Ericsson n'est pas si loin derrière", conclut-il.

Prochain article Formule 1
Témoignage - Häkkinen revient sur son terrible accident à Adélaïde

Previous article

Témoignage - Häkkinen revient sur son terrible accident à Adélaïde

Next article

Ferrari dévoile de nouveaux simulateurs au Ferrari Store de Milan

Ferrari dévoile de nouveaux simulateurs au Ferrari Store de Milan
Charger les commentaires