Philippe Bianchi - "Jules se bat"

Jules Bianchi lutte toujours pour sa vie au Japon, alors que la F1 a posé ses valises en Russie, seulement quelques jours après le tragique accident survenu sur le circuit de Suzuka

Jules Bianchi lutte toujours pour sa vie au Japon, alors que la F1 a posé ses valises en Russie, seulement quelques jours après le tragique accident survenu sur le circuit de Suzuka. En état de choc, le paddock a été contraint de s'éloigner du Français, qui garde auprès de lui sa famille et des experts comme le Professeur Saillant.

"Le professeur Saillant ainsi que le spécialiste italien venu à la demande de Ferrari collaborent parfaitement avec les neurochirurgiens locaux. Donc il ne peut pas être mieux entouré", décrit Philippe Bianchi, le père de Jules, en exclusivité au quotidien Nice Matin.

"Il n'’y a pas de changement notable. Tout le monde sait qu’'il est dans une phase critique."

Sportif de haut niveau, jeune et en forme, Bianchi dispose d'un capital de départ plus élevé que beaucoup pour affronter une épreuve telle que celle-ci.

"Jules se bat comme il s'’est toujours battu. Comme en course. Il est fort. Il y a vraiment un élan extraordinaire que je ne pouvais pas soupçonner même si je sais que Jules est un gentil gamin."

Marussia a préparé la monoplace de Bianchi pour le GP de Russie comme le veut le règlement, mais assure d'ores et déjà qu'en dépit d'une inscription d'Alexander Rossi sur la liste d'entrée officielle, la seconde monoplace du team ne sera pas alignée en course. L'élan de solidarité parmi tous les pilotes, très affectés, est également important.

"Grand copain de Jules, Jean-Eric Vergne a eu un geste vraiment sympa en faisant produire un sticker special qui sera collé sur toutes les monoplaces, F1, GP2 et GP3, à Sotchi," remercie Philippe Bianchi.

Bien évidemment, la famille ne peut envisager de mettre des images douloureuses sur ce qui est arrivé à leur chair.

"Je ne veux pas voir la vidéo !", proteste-t-il, avant de lâcher quelques mots sur les circonstances de l'accident. "Difficile de parler d'’un fait de course. A mes yeux, ça ressemble plus à un accident de la circulation. En fonction de ce qui va se passer, j'’aurai sûrement des choses à dire plus tard."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Alexander Rossi , Jules Bianchi , Jean-Éric Vergne
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités