Piastri déplore des critiques "injustifiées" envers Zhou

Oscar Piastri estime que Guanyu Zhou ne mérite pas la pluie de critiques qui s'abat sur lui depuis l'annonce de son arrivée chez Alfa Romeo. L'Australien espère que son rival dans le peloton de Formule 2 fera du bon travail en catégorie reine l'an prochain.

Piastri déplore des critiques "injustifiées" envers Zhou

Lorsque la saison des transferts battait encore son plein en Formule 1, Oscar Piastri était considéré comme l'un des favoris pour le second baquet Alfa Romeo. Mais au final, l'actuel leader du championnat de Formule 2 a été doublé par Guanyu Zhou. Celui qui deviendra le premier pilote chinois à prendre part à un Grand Prix bénéficie d'importants soutiens financiers, qui ont été décriés par le pilote sortant Antonio Giovinazzi à l'annonce de son renvoi.

Lire aussi :

Interrogé par Motorsport.com sur la promotion de Zhou et les divers commentaires sur les valises du pilote, Piastri a pris la défense de son rival dans l'antichambre de la F1. "Il a fait l'objet de critiques sur les réseaux sociaux et, pour être honnête, je pense que la plupart d'entre elles ne sont pas justifiées", a commenté l'Australien.

"D'accord, nous savons tous que [Zhou] a un certain soutien financier mais il performe aussi. Il est deuxième du championnat [de F2], il a autant de victoires que moi et a mené le classement durant la première partie de l'année. Il n'arrive certainement pas sans aucun résultat. Je pense que ce sera difficile pour lui contre Valtteri [Bottas], qui sera un coéquipier très performant. Je suis impatient de voir comment il va s'en sortir et je pense qu'il va faire du bon travail."

Piastri compte actuellement 36 points d'avance sur son rival alors qu'il ne reste plus que deux manches (soit six courses) à disputer. Quelle que soit sa position finale, l'Australien occupera en 2022 le rôle de pilote de réserve d'Alpine. Zhou, qui avait rejoint le programme de développement de l'écurie française en 2019, devrait rompre ses liens au moment d'enfiler la combinaison d'Alfa Romeo l'an prochain. En conséquence, Piastri sera le seul leader de l'académie Alpine.

"Je pense que c'est une autre façon de voir les choses", a lancé Piastri au sujet du départ de Zhou. "Dans une grande équipe comme Alpine, qui est aussi un constructeur, j'espère que l'aspect financier n'a pas été un facteur aussi déterminant. Donc je ne sais pas quelle importance cela aurait pu avoir. Mais je suppose que c'est bien, d'une certaine manière, d'avoir Zhou hors-jeu."

Lire aussi :

partages
commentaires
Aston Martin recrute l'aérodynamicien en chef de Mercedes
Article précédent

Aston Martin recrute l'aérodynamicien en chef de Mercedes

Article suivant

Bottas a crevé en essayant "d'effacer Alonso"

Bottas a crevé en essayant "d'effacer Alonso"
Charger les commentaires