Gasly a appris à "faire attention avec les médias"

partages
commentaires
Gasly a appris à
Valentin Khorounzhiy
Par : Valentin Khorounzhiy
Co-auteur: Jamie Klein
1 avr. 2017 à 16:17

En septembre dernier, Pierre Gasly s'était retrouvé dans une situation pour le moins inconfortable vis-à-vis de Red Bull, en raison d'une rumeur annonçant qu'il allait remplacer Daniil Kvyat chez Toro Rosso dès le Grand Prix de Singapour.

Pierre Gasly, Scuderia Toro Rosso
Pierre Gasly, Scuderia Toro Rosso
Pierre Gasly, Scuderia Toro Rosso
Pierre Gasly - Red Bull RB8
Pierre Gasly, PREMA Racing
Pierre Gasly, PREMA Racing
Pierre Gasly, PREMA Racing
Le Champion GP2 2016 Pierre Gasly, PREMA Racing
La voiture de Pierre Gasly, Team Mugen
Pierre Gasly, troisième pilote Red Bull Racing
La voiture de Pierre Gasly, Team Mugen

En effet, Pierre Gasly était un candidat sérieux à un baquet au sein de la petite Scuderia pour 2017. Or, lors d'une interview avec la chaîne Movistar F1, il lui avait été demandé si les rumeurs d'un remplacement de Kvyat dès Singapour étaient avérées. Le Français n'avait pas répondu par l'affirmative, mais avait exprimé son espoir que ce soit le cas ; des propos qui ont alors pris une ampleur inattendue.

Helmut Marko a fermement éteint tous les doutes possibles, Daniil Kvyat a élevé son niveau de jeu après une passe difficile et a fini par conserver son volant pour 2017.

"J'ai appris que je devais faire plus attention avec les médias", reconnaît Gasly pour Motorsport.com. "J'ai connu une période très difficile après ce grand désordre, parce que je me rappelle qu'à Monza, ce week-end-là, les gens me disaient que j'allais remplacer Daniil pour les courses suivantes. Pour moi, il a toujours été clair dans mon esprit que la seule personne chez Red Bull qui puisse prendre cette décision est Helmut."

"Pour moi, c'était très dur. Je me rappelle très bien de cette situation : je n'ai jamais dit que je remplacerais Daniil, j'espérais juste que ce soit vrai. On veut toujours être en F1, donc j'espérais vraiment que ce soit vrai. Mais je ne suis pas stupide, je ne vais pas dire quelque chose si ce n'est pas vrai, surtout quand on sait comment Helmut gère ce genre de choses."

"Après ça, Helmut m'a appelé pour clarifier la situation, et tout est revenu à la normale. On apprend toujours de ce genre d'expériences. Même si ce n'est pas vraiment bon de traverser ces choses-là, c'est utile pour l'avenir."

2018 n'est pas la dernière chance

La carrière de Gasly en formules de promotion comporte de nombreuses similitudes avec celle de Stoffel Vandoorne, actuel pilote McLaren en Formule 1.

En effet, les deux hommes ont suivi le même parcours à un an d'intervalle : une saison en F4 France, deux en Formule Renault 2.0, une en Formule Renault 3.5 et deux en GP2. Tous deux ont remporté le titre en Eurocup FR2.0 et en GP2, à chaque fois lors de leur deuxième campagne dans la discipline, et ont été deuxième de FR3.5 en tant que rookie. Vandoorne, en revanche, a remporté la F4 France (alors appelée F4 Eurocup 1.6), contrairement à Gasly, qui s'y est classé troisième.

Protégé de McLaren, Stoffel Vandoorne avait trouvé refuge en Super Formula pour 2016, n'ayant pas obtenu de baquet en Formule 1, mais affirmait que 2017 serait sa dernière opportunité de rejoindre la catégorie reine. Pierre Gasly, en revanche, continuera à croire en ses chances même en cas de revers pour 2018.

"Pour l'instant, j'ai 21 ans, je suis jeune... Stoffel en a 25, et il a quand même eu sa chance en F1", souligne le tricolore. "Tout le monde dit que l'âge n'est qu'un chiffre ; pour arriver en F1, il faut montrer qu'on mérite d'y être, donc la performance devrait être le seul critère. Tant que je suis compétitif, je pense que les chances seront là. Mais pour l'instant, mon unique objectif est d'y arriver pour 2018, et on va voir ce qui va se passer."

"J'ai fait de la Formule 4, de la Formule Renault 2.0, de la FR3.5, du GP2, et maintenant de la Super Formula. Donc je pense que j'ai une très bonne expérience de nombreuses voitures différentes, et jusqu'à présent, j'ai fini dans le top 3 de tous les championnats dans lesquels j'ai couru. Je ne suis pas arrivé à rejoindre la F1 cette année, mais j'espère qu'il y aura une opportunité la saison prochaine."

En attendant, Pierre Gasly va disputer la saison 2017 de Super Formula. Les essais de pré-saison se passent bien pour le Champion GP2 2016, qui a signé le troisième chrono des tests de Fuji cette semaine.

Propos recueillis par Jamie Klein

Sondage mondial des fans 2017

Prochain article Formule 1
Haas en faveur d'un Grand Prix à Las Vegas

Previous article

Haas en faveur d'un Grand Prix à Las Vegas

Next article

GP du Brésil 2001 : quand la F1 a appris à connaître Montoya

GP du Brésil 2001 : quand la F1 a appris à connaître Montoya
Load comments

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Pierre Gasly
Équipes Toro Rosso Shop Now
Auteur Valentin Khorounzhiy
Type d'article Interview