Les pilotes Sauber saluent l'accord avec Honda pour 2018

partages
commentaires
Les pilotes Sauber saluent l'accord avec Honda pour 2018
Valentin Khorounzhiy
Par : Valentin Khorounzhiy
4 mai 2017 à 07:00

Les pilotes Sauber F1 croient que leur équipe a pris la bonne décision en signant un accord de fourniture moteur avec Honda pour 2018.

Marcus Ericsson, Sauber C36
Pascal Wehrlein, Sauber lors de la reconnaissance de la piste
Marcus Ericsson, Sauber C36
Marcus Ericsson, Sauber C36
Pascal Wehrlein, Sauber C36-Ferrari
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32, Marcus Ericsson, Sauber C36 et Pascal Wehrlein, Sauber C36
Marcus Ericsson, Sauber C36 et Pascal Wehrlein, Sauber C36

La structure suisse, dont les moteurs sont fournis depuis 2010 et la fin de l'ère BMW par Ferrari, va rejoindre McLaren en tant qu'écurie équipée par Honda, ce dernier étant en difficulté depuis son retour en F1 en tant que fournisseur d'unités de puissance il y a trois ans.

Malgré les débuts particulièrement compliqués de Honda en 2017, les deux pilotes Sauber – dont aucun n'a encore été confirmé au-delà de la saison en cours – ont soutenu la décision de leur équipe de devenir cliente de la firme nippone.

Ainsi, Marcus Ericsson a déclaré : "Je pense que pour l'équipe, c'est un bon pas. Évidemment, en y regardant maintenant, ça ne semble pas très bon, parce que Honda a de vrais gros problèmes. Mais je pense que pour le plus long terme, c'est la bonne décision pour l'équipe. Je pense qu'il y a du potentiel."

Pascal Wehrlein a fait écho au sentiment du Suédois : "Je pense que c'est super pour l'équipe. Je ne peux pas en dire trop à ce sujet, car j'ai seulement un contrat avec Sauber pour la saison 2017. Mais je pense que c'est une excellente décision pour l'écurie. Avec un peu de chance, Honda sera capable de contribuer à donner à Sauber la chance d'être compétitif l'année prochaine."

Pas la peine d'être "désolés" d'avoir un moteur vieux d'un an

Ayant opté pour des moteurs Ferrari 2016 pour cette saison, Sauber a notablement souffert lors du récent Grand Prix de Russie sur un tracé du Sotchi qui appuie sur la puissance, Ericsson et Wehrlein ayant terminé dans le classement derrière la McLaren-Honda de Stoffel Vandoorne.

Répondant à l'affirmation selon laquelle Sauber aurait mieux fait de rouler avec des unités de puissance Honda dès 2017, le Suédois répond : "Évidemment, nous utilisons un moteur Ferrari vieux d'un an, qui ne [va pas avoir beaucoup de développement] cette saison, donc peut-être qu'il aurait été mieux d'avoir un moteur Honda dès maintenant et d'essayer de le faire fonctionner. Mais nous avons ce que nous avons, et il faut toujours essayer de maximiser l'unité de puissance Ferrari dont nous disposons."

Interrogé par Motorsport.com sur son inquiétude concernant le fait que Sauber souffre déjà d'un déficit notable de puissance si tôt dans cette saison, Ericsson explique : "Ce n'est, bien sûr, pas ce que nous voulons, mais c'est comme ça et c'est un fait. Nous ne pouvons pas faire grand-chose concernant cela."

"Je pense que sur certaines pistes nous allons avoir plus de mal et sur d'autres pistes le moteur sera un peu moins important. Nous avons juste besoin de garder le moral, vous savez, et de travailler dur, et il faut développer la voiture pendant la saison, comme nous l'avons prévu. Je pense que nous sentir désolés d'avoir un vieux moteur ne va nous aider en rien."

Article suivant
Technique - Un mystérieux bouton qui donne un avantage aux Ferrari ?

Article précédent

Technique - Un mystérieux bouton qui donne un avantage aux Ferrari ?

Article suivant

Pirelli dévoile les pneus pour le GP d'Autriche

Pirelli dévoile les pneus pour le GP d'Autriche
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Pascal Wehrlein , Marcus Ericsson
Équipes Sauber
Auteur Valentin Khorounzhiy