Pirelli - 2 ou 3 arrêts pour gagner en conditions normales

On a assisté hier aux qualifications les plus serrées de la saison; Ferrari, Red Bull, mais également Williams ayant posé problème à Mercedes jusque dans les ultimes instants de la Q3

On a assisté hier aux qualifications les plus serrées de la saison; Ferrari, Red Bull, mais également Williams ayant posé problème à Mercedes jusque dans les ultimes instants de la Q3.

"La raison à cela fut la différence de deux secondes au tour entre nos deux types de pneus. Cet écart est néanmoins inférieur à ce qu’il fut hier pendant les essais libres. Ce facteur a bouleversé en tout cas les stratégies dès le début de la séance puisque tous les pilotes ont utilisé les « Supersoft » dès la Q1", décrit Paul Hembery, Directeur de Pirelli Motorsport.

Mais au final, tout est rentré dans l'ordre pour les Flèches d'Argent, qui ont signé une première ligne complète, Hamilton et Rosberg n'étant par ailleurs séparés que de 0.007s!

"La bagarre pour la pole fut pour sa part des plus excitantes car nombre de pilotes pouvaient y prétendre et ça ne peut qu’être positif pour notre discipline", poursuit l'Anglais.

Désormais, beaucoup de choses sont possibles pour la course, qui s'annonce hautement stratégique.

"Nous avons estimé que trois arrêts constitueraient la meilleure stratégie, mais avec la réduction de l’écart entre nos deux produits, seules une bonne gestion de la gomme et une intervention de la voiture de sécurité peuvent la faire basculer sur deux pit-stops".

La prévision stratégique de Pirelli

Deux arrêts aux stands doivent être la solution la plus efficace pour boucler les 61 tours du Grand Prix de Singapour. Les calculs, qui tiennent compte de la probabilité d’une neutralisation de la course sous régime de Safety Car, en particulier en début de parcours, suggèrent un départ en « Supersoft », rechaussés aux 20e et 36e tours, avant de basculer sur les « Soft » au 51e pour rejoindre l’arrivée.

Sur le papier, cette combinaison doit être 10 secondes plus rapides qu’une stratégie à deux arrêts (Supersoft, Supersoft au 22e tour et Soft au 44e). Historiquement, les chances de voir apparaître la voiture de sécurité sont de l’ordre de 100%, et ce n’est jamais sans conséquence sur les choix tactiques…

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Mercedes , Williams , Ferrari
Type d'article Actualités