Pirelli abaisse les pressions des pneus à Barcelone

Pirelli a décidé d'abaisser les pressions minimums imposées aux équipes à Barcelone à compter de ce samedi, suite aux données récoltées lors des essais libres.

Le manufacturier unique de la Formule 1 craignait des charges trop importantes exercées sur les pneumatiques, et avait donc pris des précautions dans les pressions imposées aux écuries vendredi. Ces craintes s'avérant finalement infondées, les limites ont été abaissées pour la suite du week-end.

Lors des essais hivernaux sur le tracé de Barcelone, Pirelli imposait 18 psi à l'arrière, mais cette limite avait été relevée à 20 psi pour ce week-end, compte tenu du développement rapide des F1 2017 et de leur appui aérodynamique. Ce chiffre avait été décidé sur la base des estimations fournies par les équipes. Néanmoins, les données récoltées vendredi lors des essais libres ont permis à Pirelli de revoir cette limite, qui est désormais fixée à 18,5 psi. Pour les pneus avant, elle passe de 22,5 à 22 psi.

"Ce que nous avions reçu il y a deux semaines en matière de simulations disait que les équipes s'attendaient à des charges bien plus élevées sur le pneu arrière par rapport aux essais hivernaux", explique Mario Isola, directeur technique de Pirelli. 

Ce dernier précise que les simulations effectuées par les équipes tiennent compte de nombreux facteurs, parmi lesquels le carrossage, et que cela peut expliquer la différence entre les prédictions et la réalité de la piste. C'est ce qui a poussé la firme italienne à revoir ses restrictions à la baisse ce week-end. 

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP d'Espagne
Circuit Circuit de Barcelona-Catalunya
Type d'article Actualités
Tags barcelone, pirelli, pneus, pression