Formule 1
27 juin
-
30 juin
Événement terminé
11 juil.
-
14 juil.
Événement terminé
25 juil.
-
28 juil.
Événement terminé
01 août
-
04 août
Événement terminé
C
GP de Belgique
29 août
-
01 sept.
05 sept.
-
08 sept.
EL1 dans
14 jours
C
GP de Singapour
19 sept.
-
22 sept.
Essais Libres 1 dans
28 jours
C
GP de Russie
26 sept.
-
29 sept.
Essais Libres 1 dans
35 jours
10 oct.
-
13 oct.
Essais Libres 1 dans
49 jours
C
GP du Mexique
24 oct.
-
27 oct.
Essais Libres 1 dans
63 jours
C
GP des États-Unis
31 oct.
-
03 nov.
Essais Libres 1 dans
70 jours
C
GP du Brésil
14 nov.
-
17 nov.
Essais Libres 1 dans
84 jours
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
Essais Libres 1 dans
98 jours

Pirelli - Austin favorise les différences stratégiques

partages
commentaires
Pirelli - Austin favorise les différences stratégiques
Par :
19 oct. 2016 à 11:55

Après deux Grands Prix lors desquels les mélanges les plus durs de la gamme Pirelli ont été utilisés, Austin verra le retour du trio de base de la saison, à savoir supertendre, tendre et medium.

Des pneus Pirelli recouverts d'herbe
Des pneus Pirelli
Un pneu Pirelli
Des pneus Pirelli
Des pneus Pirelli
Paul Hembery, directeur de Pirelli Motorsport
Des mécaniciens Red Bull préparent un pneu Pirelli
Des pneus Pirelli

Au calendrier de la Formule 1 depuis 2012, le Circuit des Amériques est un des fleurons des tracés conçus par Hermann Tilke, avec son dénivelé créé artificiellement et ses enchaînements de courbes très techniques.

Contrairement à l’an passé, la course devrait se disputer dans des conditions sèches, permettant donc l’utilisation des pneus slicks mis à disposition. Concernant ceux-ci, il est à noter que le tendre et le medium seront les pneus obligatoires lors de la course, signifiant que les pilotes devront passer au moins un de ces deux composés. Le pneu supertendre sera lui obligatoire en Q3.

Pirelli explique que le revêtement texan, ayant quatre ans, est arrivé "à maturité" et qu’il va offrir "davantage de grip". Le circuit dispose aussi de possibilités de dépassement intéressantes, notamment dans le second secteur, ce qui permet d’ouvrir les possibilités stratégiques.

L’an passé, la course avait démarré sur piste humide : Lewis Hamilton était parti en pneus intermédiaires avant de passer aux tendres aux 18e et 43e tours pour s’imposer et remporter son troisième titre mondial.

Comme de coutume, le mot de la fin revient à Paul Hembery, directeur de Pirelli Motorsport : "Les Etats-Unis représentent une destination importante pour nous, tant sportivement que commercialement, et tout particulièrement avec l’ouverture, cette année, du premier P Zero World à Los Angeles."

"L’édition 2015 du Grand Prix a constitué un challenge particulièrement relevé à cause de la météo et les teams ne disposeront que de peu d’informations récentes, relatives au tracé d’Austin, avec les pneumatiques 'slicks'. La tâche sera d’ailleurs compliquée par le fait que nous proposons cette année pour la première fois le mélange super-tendre. Les essais libres tiendront ainsi une importance toute particulière pour commencer à évaluer les diverses stratégies possibles."

Article suivant
Haas - Être en Q3 est plus significatif qu'un top 10 à Melbourne

Article précédent

Haas - Être en Q3 est plus significatif qu'un top 10 à Melbourne

Article suivant

Vidéo - Cap sur les États-Unis avec Inside Grand Prix !

Vidéo - Cap sur les États-Unis avec Inside Grand Prix !
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP des États-Unis
Lieu Circuit of the Americas
Auteur Fabien Gaillard