Pirelli et la FIA imposeront des restrictions pneumatiques après les EL1

Suite aux événements survenus lors du dernier Grand Prix de Belgique, Pirelli a l’intention de fixer de nouvelles limites aux équipes en ce qui concerne l’exploitation des pneumatiques. 

Le manufacturier de pneus souhaite augmenter la pression minimum des enveloppes à Monza, ainsi qu’imposer des restrictions plus fortes pour de nombreux autres paramètres, parmi lesquels le carrossage. 

Cependant, l’augmentation de la pression des pneus fait encore l’objet de réflexions, et la firme de Milan poursuivait jeudi soir ses simulations avant de prendre une décision finale. Alors que Pirelli souhaitait d'abord augmenter cette pression de 5 psi (0,34 bar), les équipes ont montré une certaine réticence et ce chiffre pourrait finalement être de 2 psi (0,14 bar). 

Pirelli et la FIA prendront une décision définitive quant aux limites imposées aux équipes à l’issue de la première séance d’Essais Libres qui se déroulera à Monza ce vendredi matin (10 heures). Si l’augmentation de 2 psi est actée, bien qu’elle soit moindre par rapport aux intentions initiales de Pirelli, cela représentera un petit défi pour les équipes afin de s’adapter. 

Les pilotes mitigés

Les pilotes accueillent ces modifications avec des sentiments mitigées, estimant qu’elles sont bonnes s’il s’agit d’améliorer la sécurité, tout en se montrant quelque peu perplexes. Lorsque le chiffre de 5 psi a été évoqué, Lewis Hamilton a parlé de "désastre" en assurant que cette augmentation était trop importante. 

"Ils ont toujours raison car ce sont les experts avec leur produit", relativise Fernando Alonso. "Nous ne savons pas comment ça fonctionne. Je suis confiant."

"Je ne vois pas de problème ce week-end, particulièrement avec les recommandations et les limites que nous avons, qui je crois amélioreront la sécurité. J’ai pleinement confiance, et je suis certain que c’est la bonne décision."

"Toutefois, je pense qu’être en F1 avec la technologie que nous avons dans nos voitures et avoir ce type de limites est assez étrange. Nous n’avons jamais couru ni jamais testé avec ce type de pressions ou ce type de limitations de carrossage. C’est la première fois. Mais je suis d’accord qu’elles sont probablement nécessaires, ces limites, et la priorité est la sécurité. Les limites sont les mêmes pour tout le monde, donc ça va."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP d'Italie
Circuit Monza
Type d'article Actualités
Tags fia, pirelli, pneus, pression, sécurité