Pirelli - Le "travail difficile" commence après 12'000 km de tests

partages
commentaires
Pirelli - Le
Pablo Elizalde
Par : Pablo Elizalde
29 nov. 2016 à 17:26

Pirelli a terminé ce mardi les tests des pneus 2017 à Abu Dhabi tout en admettant que le travail difficile allait commencer maintenant.

Kimi Raikkonen, Ferrari teste les pneus Pirelli 2017
Kimi Raikkonen, Ferrari teste les pneus Pirelli 2017
Pascal Wehrlein, Mercedes AMG F1 teste les pneus Pirelli 2017
Pascal Wehrlein, Mercedes AMG F1 teste les pneus Pirelli 2017

Mercedes, Red Bull et Ferrari étaient présents à Yas Marina pour la 24e et dernière journée des essais pneumatiques du manufacturier italien en vue de 2017.

Kimi Räikkönen, pour Ferrari, Lewis Hamilton et Pascal Wehrlein, pour Mercedes, ainsi que Max Verstappen et Daniel Ricciardo, pour Red Bull, ont aidé Pirelli à récolter les dernières données qui façonneront ce que sera l'avenir des produits fournis aux équipes l'an prochain.

Ce sont au total 331 tours qui ont été effectués sur le circuit d'Abu Dhabi lors de cette ultime session.

Moins grand mais finalement plus vertigineux est le chiffre des différents composés testés par Pirelli : 96 au total, parmi lesquels il faudra sélectionner ceux qui feront les pneus ultratendres, supertendres, tendres, mediums, durs, intermédiaires et pluie de 2017.

"Pour le dernier test de l'année, nous avions cinq pilotes de F1 qui ont essayé nos prototypes 2017 car nous avons terminé le programme avec trois voitures en même temps", a expliqué le directeur de Pirelli Motorsport, Paul Hembery.

"Maintenant, le travail difficile commence car nous allons examiner et analyser les résultats de nos 24 journées et 12'000 kilomètres environ de tests afin de définir les pneus avec lesquels nous roulerons l'an prochain. Ceux-ci vont ensuite rouler sur les véritables voitures 2017 pour la première fois durant les essais officiels en février prochain."

"Notre dernier test à Abu Dhabi s'est passé selon le programme prévu et nous avons pu récolter les données nécessaires grâce aux trois voitures mulets de Mercedes, Red Bull et Ferrari, sans lesquelles il aurait été impossible de mener ce programme de développement intense."

Prochain article Formule 1
Le GP d'Abu Dhabi vu par Cirebox !

Previous article

Le GP d'Abu Dhabi vu par Cirebox !

Next article

Sainz - À la place de Hamilton, j'aurais fait la même chose

Sainz - À la place de Hamilton, j'aurais fait la même chose

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement Tests Pirelli de novembre
Lieu Yas Marina Circuit
Équipes Ferrari Shop Now , Red Bull Racing , Mercedes
Auteur Pablo Elizalde
Type d'article Actualités