Pirelli - Les pilotes pourraient passer en Q3 avec les tendres

Après les premiers essais libres disputés sur le Circuit des Amériques, Pirelli estime que les écuries pourraient utiliser la gomme tendre lors de la Q2 pour essayer de passer en Q3.

Sans grande surprise, le pneu supertendre, utilisé pour la première fois à Austin, a établi hier le meilleur temps de la journée, Nico Rosberg signant 1’37’’358 lors des EL2, disputés dans des conditions climatiques plus représentatives que les EL1.

Pirelli note qu’une seconde au tour sépare les performances des pneus tendres et supertendres. Or, avec la dégradation plus importante du composé à flancs rouges, si les pilotes partent avec ces gommes, les relais initiaux en course seraient très courts.

Le manufacturier pense qu’au vu des différences de temps et de la dégradation pneumatique, les écuries qui tenteront de se qualifier pour la Q3 vont utiliser les pneus tendres, dans le but d’effectuer un premier relais plus long dimanche en début d’épreuve.

Ainsi Paul Hembery, directeur de Pirelli Motorsport, explique : "D’après les datas relevées aujourd’hui et dans les conditions actuelles, l’écart de performance au tour entre les pneumatiques super-tendres et tendres est d’environ une seconde. Le medium rend pour sa part une seconde au tendre et cela pourrait en faire un choix privilégié en course."

"La piste a beaucoup évolué par rapport à 2014 car la pluie a perturbé toute comparaison l’an passé. Les options stratégiques seront donc nombreuses, d’autant qu’il s’agit d’un tracé où l’on peut plus facilement dépasser."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP des États-Unis
Circuit Circuit of the Americas
Type d'article Actualités
Tags austin, mediums, pirelli, stratégie, supertendres, tendres