Pirelli milite pour des pneus plus larges

Le fournisseur officiel des pneumatiques en Formule 1 estime qu’un retour à l’utilisation de gommes plus larges dans les prochaines années augmenterait le niveau de spectacle lors des Grands Prix

Le fournisseur officiel des pneumatiques en Formule 1 estime qu’un retour à l’utilisation de gommes plus larges dans les prochaines années augmenterait le niveau de spectacle lors des Grands Prix.

Paul Hembery, directeur de la compétition chez Pirelli, confirmait il y a quelques jours à Autosport des discussions entre les dirigeants techniques de la F1 et ceux de la FIA au sujet de l’amélioration des sensations procurées par les voitures aux pilotes et aux spectateurs.

Une étude est à présent en cours concernant la nécessité d’augmenter la largeur des pneus, ce qui permettrait un niveau d’adhérence supérieur en courbe et autoriserait ainsi naturellement aux pilotes d’être plus rapides dans les virages.

Le raisonnement en est encore à un stade précoce, mais Hembery y croit fermement : "Nous avons eu des discussions avec Charlie Whiting à ce sujet, et nous avons toujours dit que nous étions ouverts à travailler dans le sens de l’amélioration du sport. Je pense que lorsque vous regardez les images des voitures des années 1970, il ne s’agit pourtant pas de voitures extrêmes mais vous vous dites "waw, c’est incroyable !" Les pneus actuels sont assez fins et nous sommes ouverts à la discussion pour la suite."

Mais même si les ingénieurs travaillent très rapidement en F1 , une telle augmentation d’appuis engendrerait invariablement des modifications importantes au niveau aérodynamique. Des pneumatiques larges ne seraient par conséquent envisageables qu’à partir de 2017.

"Pour 2016, ce serait très, très difficile à réaliser," ajoute Hembery. "C’est aussi logique puisqu’à ce jour, notre contrat prend fin au terme de la saison 2016. Un nouvel accord pourrait aller de pair avec ces importants changements. "

Les pneus actuels ont pour dimensions 245mm de large à l’avant et 325mm à l’arrière. Paul Hembery estime que la largeur des gommes arrière devrait dépasser les 400mm. "C’est une barrière à franchir selon moi, tout comme j’estime qu’il faut approcher les 1000 chevaux côté moteur. La F1 a besoin de retrouver quelques grands nombres pour être plus excitante."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités