Pirelli : Les nouveaux pneus "fonctionnent comme prévu"

Les nouveaux pneus apportés par Pirelli pour la saison 2021 donnent satisfaction, d'après Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Pirelli : Les nouveaux pneus "fonctionnent comme prévu"

Pirelli a homologué des nouveaux pneumatiques pour la saison 2021 de Formule 1, lesquels jouissent d'une construction plus robuste et avaient déjà été testés en fin d'année dernière. Ils ont de nouveau été mis à l'épreuve lors des essais hivernaux, puis en essais libres au Grand Prix de Bahreïn, et jusqu'à présent, le bilan est positif.

"Les pneus fonctionnent comme prévu", déclare Mario Isola, directeur de Pirelli F1. "Si vous regardez nos directives, la pression de départ est 1,5 psi plus basse à l'avant et 2 psi plus basse à l'arrière. C'était l'un des objectifs de l'arrivée de la nouvelle construction, car celle-ci est plus robuste. Nous pouvons donc l'utiliser avec une pression plus basse. Je dirais donc que nous sommes en phase avec les objectifs."

Lire aussi :

"La décision de lancer [ces nouveaux pneus] était la bonne, car il est stupide si l'on a un meilleur produit en poche de ne pas l'utiliser. Bien sûr, nous avons l'obligation de geler [la spécification] une fois que la saison commence, cela fait partie de l'accord, nous le savons. Mais si l'on a quelque chose de disponible, ne pas l'utiliser n'est pas la bonne décision. Je suis donc content que nous ayons insisté pour lancer ce nouveau pneu, et je suis sûr que c'est la bonne décision."

Mario Isola, Manager Des Courses, Pirelli Motorsport

Les essais ont par ailleurs confirmé que les écuries avaient partiellement récupéré l'appui aérodynamique perdu avec l'ajustement de la réglementation technique. Des changements tels que la réduction de la surface du fond plat ont privé les monoplaces d'environ 10% d'appui, mais elles en ont déjà recouvré la moitié, et ce n'est que le début.

"Les analyses de données me permettent de confirmer qu'une partie de l'appui a déjà été récupérée", indique Isola. "Ce ne sont pas les 10% qui étaient estimés avec le changement de réglementation technique, c'est probablement dans les 4% ou 5%, quelque chose comme ça. Or, nous savons qu'en un an, ils gagnent habituellement environ 10% d'appui. À la fin de l'année, nous aurons donc probablement des voitures avec 5%, 6% ou 7% d'appui de plus que l'an dernier. La nouvelle construction a évidemment été conçue pour les charges supplémentaires."

Les pneus tendres devraient en tout cas être très populaires en qualifications comme en course au Grand Prix de Bahreïn, puisqu'ils sont environ 0"9 plus rapides que les mediums, alors qu'un écart d'une demi-seconde était attendu. Ce sont quatre dixièmes qui séparent les mediums des durs, comme prévu.

"S'il fait plus frais dimanche, le tendre peut aussi être un choix pour la course, car il est relativement rapide par rapport au medium, si les écuries parviennent à gérer la dégradation des pneus arrière", analyse Isola. "À Bahreïn, le nombre d'arrêts au stand et la longueur des relais sont dictés par la surchauffe et la dégradation à l'arrière. En termes de stratégie, cela peut être deux arrêts, en utilisant les tendres, puis deux fois les mediums, ou deux trains de tendres et un de mediums, probablement. Cela affecte aussi la séance qualificative [en Q2], car cela signifie que prendre le départ en tendres n'est pas un gros désavantage."

Propos recueillis par Adam Cooper 

partages
commentaires
GP de Bahreïn F1 - Programme TV et guide d'avant-course
Article précédent

GP de Bahreïn F1 - Programme TV et guide d'avant-course

Article suivant

Inspection aprofondie et aléatoire pour une F1 à chaque GP

Inspection aprofondie et aléatoire pour une F1 à chaque GP
Charger les commentaires