Pirelli obtient des essais supplémentaires pour ses pneus pluie

partages
commentaires
Pirelli obtient des essais supplémentaires pour ses pneus pluie
Jonathan Noble
Par : Jonathan Noble
18 janv. 2017 à 16:05

La Formule 1 a trouvé un accord avec Pirelli pour l'organisation d'essais supplémentaires sur piste humide, afin de faciliter les préparatifs pour la saison 2017.

Pascal Wehrlein, Mercedes F1 Team teste les pneus Pirelli 2017
Pascal Wehrlein, Mercedes F1 Team teste les pneus Pirelli 2017
Des pneus Pirelli
Kimi Raikkonen, Ferrari teste les pneus Pirelli 2017
Pirelli tyres
Max Verstappen, Red Bull Racing teste les pneus Pirelli 2017

Le dernier Grand Prix du Brésil a mis en lumière les problèmes de performance des pneus pluie de Pirelli, de nombreux pilotes s'en étant plaint suite à cette course disputée sous les averses. Pour Pirelli, la nécessité de réagir a été accentuée par le fait que, désormais, un départ arrêté pourra avoir lieu si la course a été lancée derrière la voiture de sécurité. Cette règle doit encore être ratifiée par le Conseil Mondial du Sport Automobile de la FIA, qui se réunit ce mercredi.

Pirelli a donc plaidé en faveur d'une organisation d'essais supplémentaires lui permettant de développer et améliorer ses pneus pluie. Suite à des discussions qui ont eu lieu au sein de la Commission F1, mardi à Genève, le manufacturier italien a reçu l'autorisation de faire des essais avec une monoplace sur piste détrempée avant le début du championnat 2017.

Ces essais devraient avoir lieu sur deux jours, avec une des F1 2015 modifiées par Ferrari, Red Bull et Mercedes l'année dernière. Le lieu n'a pas encore été déterminé.

Le travail de Pirelli portera uniquement sur les pneus "full wet", et pas sur les gommes intermédiaires. "On nous a demandé de garder les intermédiaires comme ils étaient, et d'essayer d'améliorer le temps de mise en température des pneus 'extrêmes'", a confirmé à Motorsport.com Paul Hembery, directeur de Pirelli Motorsport.

Par ailleurs, la Commission F1 a également approuvé le plan permettant à Pireli de disposer de 25 jours/voiture d'essais privés cette année – qui impliqueront au moins huit équipes –, ainsi que l'idée d'organiser une ou deux journées de tests à l'issue de la saison pour travailler sur les gommes 2018.

Avec Jonathan Noble

 

Prochain article Formule 1
La FIA approuve la vente de la F1 à Liberty Media

Previous article

La FIA approuve la vente de la F1 à Liberty Media

Next article

Mercedes a "contribué financièrement" au retour de Massa

Mercedes a "contribué financièrement" au retour de Massa

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Jonathan Noble
Type d'article Actualités