Pirelli - Pas de modification des pneus en cours de saison

Pirelli a exclu une révision de ses types de pneus proposés en Formule 1 cette année, même si les équipes exploitent leurs choix conservateurs pour mener des stratégies à un seul arrêt.

Le fournisseur de pneus de la Formule 1 a choisi d’être moins agressif dans ses options cette année, craignant qu’un important bond en avant des équipes en performance ne pousse ses gommes à la limite. Mais au final, le gain de vitesse n’a pas été aussi grand qu’attendu, et les améliorations sur les voitures ont fait que celles-ci exigent moins de leurs pneus qu’avant.

Ne pas influer sur la course au titre

Le directeur de la compétition de Pirelli, Paul Hembery, pense que les changements ont suffi à diriger la F1 vers des courses à un arrêt, mais aussi qu’il serait mauvais pour le manufacturier de changer de tactique pour se montrer plus agressif, craignant d’influencer la lutte pour le titre.

Les équipes parviennent à faire plus de tours avec les pneus, avec des niveaux de dégradation inférieurs à ceux des saisons précédentes,” a expliqué Hembery à Motorsport.com.

Cela veut dire que nous assistons à un pit-stop de moins que nous le souhaiterions. Nous savons bien qu’il nous avait été demandé de faire en sorte qu’il y en ait deux ou trois, mais au vu des dernières courses, nous avons et vous savez qu’un seul arrêt est la stratégie la plus probable.”

De fait, c’est le domaine sur lequel nous devons nous pencher pour l’année prochaine.”

Et Hembery d’ajouter : “Nous ne voulons rien changer en cours de saison parce que les équipes ont défini le niveau cette année et nous aurions tort de le faire.”

Malheureusement, une différence de cinq tours est ce qu’il faut trouver pour passer de un à deux ou de trois à deux pit-stops. Et c’est la marge très fine avec laquelle nous opérons, car faire des tests est quasiment impossible à l’heure actuelle.”

Le manque de vitesse en cause

Hembery considère qu’une des raisons-clés de l’évolution vers des courses à un seul arrêt est que la performances des voitures n’a pas progressé autant que Pirelli l’avait prévu.

Nous avons probablement sur-estimé la performance que nous avions par rapport à ce qu’on voit actuellement,” dit-il. “Nous avons vu une amélioration significative de la vitesse à Melbourne et nous nous sommes soudain retrouvés de retour aux niveaux de l’année dernière.”

C’est donc en soi une surprise pour nous par rapport à ce que nous avons vu au début, et cela a bien sûr eu un gros impact sur des facteurs comme l’usure et la dégradation des gommes.”

Voyons où la fin de saison nous emmènera, mais il est certain que pour l’année prochaine, cela nous donne déjà une indication sur ce que nous devons faire.”

Proposer davantage de choix

Pirelli est en discussion avec les équipes pour essayer de trouver une façon de varier les choix de pneus sur les courses en 2016, et faire en sorte qu’elles soient en mesure de sélectionner ceux qu’elles veulent utiliser.

Bien que Pirelli ne souhaite pas donner à celles-ci une liberté totale, Hembery suggère qu’une solution puisse être d’agrandir le choix sur quelques courses données, peut-être avec des pneus répondant aux exigences de circuits spécifiques.

Je pense qu’au bout du compte, il restera toujours quatre types de gommes en tout, afin que les gens s’y retrouvent,” dit-il. “Mais on pourrait peut-être avoir différentes versions du choix principal afin de pouvoir convenir à une course particulière.”

 

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités
Tags pirelli