Pirelli prépare un test de pneus prototypes crucial à Portimão

partages
commentaires
Par :

Pirelli va profiter du Grand Prix du Portugal à Portimão, prochaine manche du Championnat du monde 2020 de F1, pour effectuer des tests sur des pneus prototypes en vue de 2021.

Le manufacturier italien Pirelli, qui équipe les écuries de Formule 1, a finalisé les détails des tests qui auront lieu lors du Grand Prix du Portugal, sur le circuit de l'Algarve. Ce roulage, qui sera organisé le vendredi au cours des Essais Libres 2, constituera la seule opportunité d'engranger des kilomètres et des données avant une potentielle modification du produit pour 2021.

La FIA a d'ores et déjà donné son accord pour que les pneus actuels, qui n'ont pas évolué depuis leur introduction début 2019, soient conservés en l'état une troisième saison. Une réduction de l'appui des monoplaces estimée à 10% a même été mise en œuvre dans le cadre de la réglementation technique afin d'éviter d'exposer les gommes à des contraintes trop importantes alors que les monoplaces continuent, elles, d'évoluer.

Lire aussi :

Mais Pirelli souhaiterait tout de même introduire une structure évoluée, si le test de Portimão s'avérait concluant. La date butoir pour notifier un changement est le 1er novembre, à savoir le jour de la course du Grand Prix d'Émilie-Romagne à Imola, ce qui ne donnera donc qu'une grosse semaine à l'entreprise milanaise pour analyser les pneus issus du test portugais.

Sans aucune journée de test possible en dehors des week-ends de course, le Règlement Sportif 2020 a été modifié pour que les 30 premières minutes d'une séance d'Essais Libres 2 soient utilisées pour effectuer des essais. Toutes les équipes et tous les pilotes devront y prendre part, sauf en cas de panne ou d'accident.

"L'objectif est d'essayer de développer un pneu avec un niveau d'intégrité supérieur", a déclaré Mario Isola, le directeur sportif de Pirelli, en réponse à une question de Motorsport.com. "Cela veut dire que l'on peut l'utiliser avec une pression plus faible. Cela, en plus de la réduction d'appui qui est prévue pour l'année prochaine, aide le pneu à mieux travailler, et donc à réduire la surchauffe. Il ne peut pas s'agir d'un produit complètement nouveau car nous n'avons la possibilité de tester les prototypes qu'à Portimão, qui est également un nouveau circuit et une piste qui a été resurfacée."

Chaque écurie disposera de trois trains de pneus pour les 30 minutes d'essais, avec un pilote qui en aura deux et l'autre un. "Nous prévoyons d'apporter trois trains par équipe. Ce qui veut dire 30 jeux de prototypes. Cela ne signifie pas 30 prototypes différents, nous en aurons probablement de l'ordre de 8 à 10."

Lire aussi :

"Je ne veux pas vous donner le chiffre exact, tout simplement parce que le test est à l'aveugle pour les écuries et toute information que je divulgue entraîne des calculs de la part des équipes : 'J'ai essayé celui-ci, et les autres essayaient celui-là', et ainsi de suite. Nous allons donner le plan de route aux écuries. En général, elles font le même nombre de tours avec les deux voitures. L'approche est de faire rouler une voiture sur plusieurs relais courts et l'autre sur un long run, pendant les 30 minutes, donc ce n'est pas très long."

"Le plan est que la voiture qui multiplie les relais dispose d'[un pneu de] référence et d'un prototype, et que l'autre voiture ait un set pour le long relais. Nous devons travailler d'une façon qui préserve l'équité sportive, on ne peut pas donner à une écurie 10 prototypes à tester et un à une autre. Donc nous essayons de mettre en place ce plan de façon équilibrée."

Isola est conscient que la pluie ou d'autres problèmes, comme l'important trafic créé par les nombreuses voitures en piste ou les risques de voir des sorties de piste, pourraient saper le travail mis en place pour cette courte séance pourtant cruciale. "Il s'agit d'une demi-heure, ce n'est pas facile. Nous sommes un peu inquiets concernant le trafic, nous redoutons un peu les nombreuses choses qui peuvent se passer ; peut-être que le circuit ne sera pas en très bonne condition au début des EL2. Nous devons y aller et voir ce qui se passe."

Avec Adam Cooper

Les secrets bien cachés de l'aileron avant Red Bull

Article précédent

Les secrets bien cachés de l'aileron avant Red Bull

Article suivant

Pour Binotto, Ferrari va désormais dans la bonne direction

Pour Binotto, Ferrari va désormais dans la bonne direction
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du Portugal
Lieu Portimão
Auteur Fabien Gaillard