Pirelli : "Plus d'action" à Bakou grâce aux pneus tendres

Pirelli estime que ses composés pneumatiques les plus tendres permettront de pimenter le Grand Prix d'Azerbaïdjan en diversifiant les stratégies.

Pirelli : "Plus d'action" à Bakou grâce aux pneus tendres

En raison de la pandémie de COVID-19, l'édition 2020 du Grand Prix d'Azerbaïdjan de Formule 1 a été annulée, ce qui signifie que la dernière course dans les rues de Bakou a eu lieu en 2019. Cette année-là, Pirelli avait apporté ses pneus C2, C3 et C4, des composés de milieu de gamme. Mais pour l'édition 2021, le C2, plus dur, a été abandonné au profit du C5, le mélange le plus tendre de la gamme du manufacturier italien.

Plus performant que le pneumatique C3 (dur) et C4 (medium), le C5 est également la gomme qui se détériore le plus rapidement. Et à Bakou, la dégradation devrait être accentuée. Les écuries estiment que le pneu C5 aura une durée de vie très limitée en course, ce qui pourrait les inciter à prendre le départ avec les gommes mediums et à multiplier les options stratégiques, selon Mario Isola.

"Les trois composés sont tous un cran plus tendres", a expliqué le responsable du programme F1 de Pirelli à Motorsport.com. "En 2019, nous avons sélectionné le C2, le C3 et le C4, mais personne n'a utilisé le C2 pendant la course et la [meilleure] stratégie était de ne faire qu'un seul arrêt. Je crois qu'avec le C5, nous allons multiplier les options en course."

En dépit de ses longues et larges lignes droites, le circuit de Bakou est en pleine ville. Et pour tous les tracés urbains, la position en piste est particulièrement importante car le trafic est à éviter. De ce fait, Pirelli s'attend à ce que les pilotes ne s'arrêtent qu'une seule fois dans l'espoir de perdre le moins de positions en quittant la voie des stands. Mais suivant le niveau de dégradation, le nombre d'arrêts pourrait augmenter.

"En regardant les données, je pense qu'il y aura toujours un seul arrêt en course, avec probablement un passage du C5 au C3", a indiqué Isola. "Pour [le C4, le pneu medium], nous devons attendre les résultats des Essais Libres, car l'usure peut être marginale selon le niveau de graining. Nous nous attendons à un graining important sur les pneus [mediums et tendres]."

Lire aussi :

Le circuit de Bakou est difficile à dompter, l'un des plus grands challenges est sa ligne droite longue de deux kilomètres menant au premier virage. Celle-ci refroidit les pneus et facilite le blocage des roues. Une gomme plus tendre devrait permettre de corriger ce problème, cependant elle reste impuissante face aux autres pièges tendus par la piste azérie.

"La partie la plus difficile est d'équilibrer l'avant et l'arrière, la plupart des virages sont des angles droits", a lancé Isola. "Vous avez une longue ligne droite, avec une perte de température importante, surtout sur les pneus avant. Maintenir les pneus avant à la bonne température est l'aspect le plus important des réglages. L'ajout d'un composé plus tendre facilite la mise en température mais n'améliore pas l'équilibre. J'espère que nous aurons plus d'action."

"Évidemment, en cas de Safety Car, tout sera différent. Mais dans une situation normale, sans Safety Car, sans aucune interruption de la course, je crois que l'arrêt unique sera la stratégie privilégiée. [Les pilotes] ne perdent pas beaucoup de temps dans la voie des stands, nous estimons [l'arrêt] à 21 secondes. Tout dépendra du niveau de dégradation et de surchauffe."

Isola a également souligné que la variation de température sur la piste rendait la vie difficile aux pilotes. "Les prévisions météorologiques annoncent des températures chaudes. Nous attendons jusqu'à 50 degrés sur la piste. Mais au fond du circuit, le circuit n'est pas exposé en plein soleil. La différence de température peut atteindre 20 degrés. C'est donc quelque chose à surveiller."

partages
commentaires

Related video

Gasly : "Partir 11e ou 12e" sera un avantage à Bakou
Article précédent

Gasly : "Partir 11e ou 12e" sera un avantage à Bakou

Article suivant

Crash de Grosjean : un photographe Motorsport Images récompensé

Crash de Grosjean : un photographe Motorsport Images récompensé
Charger les commentaires