Pirelli prêt à affronter les caprices de Silverstone

partages
commentaires
Pirelli prêt à affronter les caprices de Silverstone
2 juil. 2014 à 11:15

Un an après le désastre de l’édition 2013 et les explosions de pneus en série, Pirelli est de retour à Silverstone

Un an après le désastre de l’édition 2013 et les explosions de pneus en série, Pirelli est de retour à Silverstone. Les conditions ne sont plus les mêmes avec des composés plus durs que l’année dernière et une nouvelle réglementation technique qui a modifié l’approche des équipes par rapport à la dégradation. Néanmoins, le tracé britannique reste très exigeant pour les gommes et le manufacturier italien ne prend pas ce rendez-vous à la légère.

Ce week-end, Pirelli fournira aux équipes les deux composés les plus durs de sa gamme : le P Zero Medium blanc et le P Zero Dur orange. Au challenge offert par les nombreux virages rapides qui imposent de lourdes contraintes aux pneus, s’ajoute l’incertitude d’une météo parfois capricieuse.

« La météo, justement, c’est l’un des points essentiels ici », insiste Paul Hembery, directeur de Pirelli Motorsport. « Il ne fut pas rare d’observer dans le passé un soleil radieux virer à la pluie torrentielle. Par conséquent, peu importe les données enregistrées jusque-là, il est primordial de savoir adapter sa stratégie dans le feu de l’action, en fonction des conditions. Nous apportons les deux pneumatiques les plus durs de notre gamme qui doivent permettre de parer à toutes les circonstances. »

Compte tenu des variations de températures qui peuvent aller jusqu’à 15°C d’écart, la firme de Milan ne prévoit pour le moment pas avec précision la meilleure stratégie à employer.

Les équipes resteront sur place après l’épreuve pour participer à deux journées d’essais privés à Silverstone. A l’occasion de ceux-ci, quatre équipes seront au service de Pirelli comme le stipule la réglementation en vigueur. « Après le Grand Prix, nous attendons beaucoup des derniers essais effectués en cours de saison, dédiés aux tests de pneumatiques. Afin de poursuivre notre programme de développement, Ferrari et Marussia se mettront à notre service le mardi, Red Bull et Lotus le mercredi », précise Hembery.

Prochain article Formule 1
Sauber - Je ne comprends toujours pas pourquoi j'ai lancé Räikkönen!

Previous article

Sauber - Je ne comprends toujours pas pourquoi j'ai lancé Räikkönen!

Next article

Simona de Silvestro - le moment est venu d'être en F1

Simona de Silvestro - le moment est venu d'être en F1
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Ferrari Shop Now
Type d'article Actualités