Pirelli prévoit une utilisation minimale des médiums

Le circuit du Nürburgring n'étant pas très exigeant avec l'usure des pneumatiques, Pirelli a donc décidé de mettre à disposition des écuries les gommes tendres et médiums

Le circuit du Nürburgring n'étant pas très exigeant avec l'usure des pneumatiques, Pirelli a donc décidé de mettre à disposition des écuries les gommes tendres et médiums.

Après les premiers essais libres réalisés ce vendredi, il semblerait qu'il y ait une différence au tour d'environ une seconde et demie entre les deux types de pneus. Par conséquent, Paul Hembery, le directeur de Pirelli Motorsport, estime qu'il se pourrait que les pilotes restent en piste le plus longtemps possible avec les tendres et ne chaussent les médiums qu'en toute fin de course.

"Nous prévoyions initialement couvrir 20 tours avec les tendres, mais maintenant, certaines écuries essaient d'atteindre les 30 tours. Ce qui signifie qu'on sera sur une stratégie à un ou deux arrêts," a-t-il déclaré au Nürburgring. "L'une des stratégies que nous aimerions voir serait que les pilotes utilisent les tendres jusqu'à la fin et qu'ils fassent un arrêt éclair au stand dans les trois ou quatre derniers tours pour chausser les médiums. D'autres essaieront d'étirer au maximum le premier relais avec les pneus tendres avant de chausser les médiums durant leur unique arrêt."

"En début de saison, tout le monde disait que nous ne serions pas capables de réussir en Formule 1, mais nous avons toujours dit que nous le serions. Il fait froid ici, la piste n'est pas particulièrement exigeante pour les gommes et les écuries ont réellement appris à gérer les pneus au mieux, que ce soit dans le style de pilotage de leurs pilotes ou les réglages de leurs voitures. Toutes les écuries ont augmenté leur performance sur chaque type de pneus."

"Nous sommes donc dans une situation étrange où en Turquie tout le monde était inquiet car nous allions vers quatre arrêts et, finalement, aujourd'hui on s'inquiète de nous voir devenir trop conservateurs avec le risque de n'avoir qu'un seul arrêt par course."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités