Pirelli prévoit une stratégie à un arrêt à Sepang

partages
commentaires
Pirelli prévoit une stratégie à un arrêt à Sepang
Par : Fabien Gaillard
30 sept. 2017 à 17:40

Le manufacturier de la Formule 1 a donné ses prévisions pour la course du Grand Prix de Malaisie 2017 de F1.

Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 dans le Parc Fermé
Valtteri Bottas, Mercedes-Benz F1 W08 et Sebastian Vettel, Ferrari SF70H
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS17
Max Verstappen, Red Bull Racing, le poleman Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 et Kimi Raikkonen, Ferrari dans le Parc Fermé
Des pneus Pirelli sont lavés
Lewis Hamilton, Mercedes-Benz F1 W08
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13

Même si la gamme apportée par la firme italienne à Sepang cette saison est plus tendre que l'an passé et que les monoplaces infligent à ces gommes des charges supérieures, il ne devrait pas y avoir un grand nombre d'arrêts si l'épreuve se court dans des conditions sèches.

Ainsi, sur Twitter, Pirelli a révélé les stratégies préférentielles à l'abord de la course : 

  • la stratégie "la plus rapide" serait de partir en supertendres pour un relais de 15 à 23 tours, avant un arrêt pour chausser les tendres jusqu'au drapeau à damier ;
  • si jamais la dégradation des supertendres est plus importante que prévu, deux arrêts pourraient mieux convenir, avec deux relais de 12 à 16 boucles en pneus rouges pour commencer, avant de terminer en gommes jaunes.

Évidemment, ces données ne prennent pas en compte d'éventuels Safety Cars ou drapeaux rouges, ni la pluie qui pourrait cependant avoir un rôle à jouer ce dimanche près de Kuala Lumpur.

Mario Isola, responsable de la compétition de Pirelli, expliquait, après les qualifications : "Le supertendre fut utilisé durant toute l’heure de qualifications, à l’exception de quatre pilotes qui privilégièrent les tendres pour accéder à la Q2."

"Nous avons pu une nouvelle fois observer la tendance d’une amélioration des chronos grâce à des pneumatiques plus tendres que par le passé, la pole position ayant été en progression de plus de trois secondes par rapport à la référence établie en 2016."

"En dépit des contraintes supérieures engendrées sur la gomme et des plus hautes vitesses de passages en courbes – qui ont conduit à une amélioration constante du record – il est possible d’assister de nouveau à des stratégies d’un arrêt aux stands. Deux pitstops pourraient être intéressants si les températures sont supérieures. La météo demeure cependant toujours difficile à prédire."

Prochain article Formule 1
Qualifications : le point sur les duels entre équipiers

Previous article

Qualifications : le point sur les duels entre équipiers

Next article

GP de Malaisie - Les 25 meilleures photos de samedi

GP de Malaisie - Les 25 meilleures photos de samedi

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Malaisie
Lieu Sepang International Circuit
Auteur Fabien Gaillard
Type d'article Analyse