Pirelli - Suzuka, un challenge toujours intact

Malgré plusieurs re-surfaçages récents, le grand 8 de Suzuka reste l'un des tracés exerçant les charges latérales les plus importantes sur les pneus et les pilotes.

Moins d’une semaine après avoir avalé la piste du circuit urbain de Singapour, où étaient sélectionnées les gommes les plus tendres de la gamme Pirelli, la Formule 1 se dirige déjà vers le Japon, sur un tracé de Suzuka qui nécessite cette fois l’usage des mélanges les plus résistants, à savoir les P Zero Orange durs et P Zero Blanc medium.

"Du point de vue des pneumatiques, Suzuka est sans aucun doute l’un des circuits les plus agressifs d’une saison de Formule 1, avec Silverstone et Spa", explique Paul Hembery, Directeur de Pirelli Motorsport. "Plusieurs re-surfaçages ont été entrepris ces dernières années, qui ont légèrement attendri l’asphalte par rapport à celui que nous rencontrions auparavant, mais cela ne diminue en rien le challenge que représente ce tracé, sur le fond comme sur la forme".

Cette piste est en effet réputée pour ses courbes les plus rapides et les plus exigeantes d’une saison de F1, à l’image du célèbre 130R.

Des contraintes qui appliquent une charge énorme sur les enveloppes, qui peuvent subir une surchauffe de leur bande de roulement. Ces deux produits ont donc été sélectionnés dans le but de maintenir un niveau d’adhérence constant.

Jamais des conditions faciles

Bien que le Grand Prix du Japon se déroule une semaine plus tôt que les précédentes éditions, Suzuka se caractérise par sa météo très variable qui pourrait nécessiter par ailleurs la monte des Cinturato "full wet" et intermédiaires. Les teams devront donc être prêts à surmonter toutes les situations dans cette destination qui, par le passé, a souvent couronné le champion.

Tous garderont bien entendu en tête lors de cet émouvant week-end les conditions météo particulièrement difficile lors desquelles Jules Bianchi fut victime d’une sortie de piste l’envoyant heurter une grue alors que la monoplace d’Adrian Sutil était en cours d’évacuation par le personnel de bord de piste.

"Il n’est pas inhabituel d’y rencontrer des conditions extrêmes, que ce soit par temps de pluie ou de chaleur", commente sobrement Hembery. "Toutes deux ont été subies récemment, avec d’autres climats intermédiaires, c’est par conséquent l’une des destinations les plus compliquées à appréhender. Les pilotes adorent néanmoins s’y produire pour la beauté du pilotage, et tout au long du week-end on y croise les fans les plus avertis et les plus enthousiastes. Ils participent à rendre ce déplacement à Suzuka si spécial. Et bien sûr, tout au long de ce Grand Prix de Japon, Jules Bianchi sera dans la mémoire de tous les acteurs du paddock".

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP du Japon
Sous-évènement Avant-course
Circuit Suzuka
Type d'article Actualités
Tags pneus, suzuka