Pirelli a terminé son programme d'essais pour 2022

Pirelli n'a désormais plus de possibilité de tester ses futurs pneus en piste avant de faire valider leur spécification 2022 par la FIA.

Pirelli a terminé son programme d'essais pour 2022

Pirelli a bouclé officiellement son programme de développement pour les pneus 2022. La dernière journée d'essais s'est déroulée lundi sur le Circuit Paul Ricard, où Daniil Kvyat était au volant de l'Alpine pour tester les futures enveloppes 18 pouces sur piste humide. 

Tout au long de l'année 2021, Pirelli a pu recourir à 28 journées d'essais avec différentes équipes, les données étant partagées entre l'intégralité des concurrents pour ne pas créer d'iniquité. Si l'on ajoute les premiers tests menés fin 2019 et début 2020, le manufacturier unique aura eu au total 36 jours d'essais grandeur nature, soit 4267 tours, pour se préparer à ce qui constitue une révolution majeure. 

À ces essais en piste, Pirelli a ajouté pas moins de 10 000 heures de tests "indoor" dans ses installations, plus de 5000 heures de simulation, et la firme est passée par la conception de 70 prototypes virtuels pour finalement en mettre 30 en piste au fil du programme. Ainsi, 392 trains de pneus ont été testés, ou 1568 pneus. 

 

Malgré ces chiffres impressionnants, la préparation demeure complexe pour Pirelli, qui prépare l'introduction d'un tout nouveau produit qui accompagnera un Règlement Technique 2022 entièrement remanié. 

"Avec ces derniers essais sur piste humide, nous refermons notre programme de développement pour les pneus 18 pouces", explique Mario Isola, directeur du programme F1 de Pirelli. "L'année dernière, la pandémie de COVID-19 nous a contraints à revoir entièrement notre programme d'essais, annulant les tests en piste pour se concentrer sur les simulations ainsi que sur le développement virtuel. Ce système virtuel nous a aidés à optimiser le nombre de prototypes produits avant de revenir en piste pour 28 journées d'essais en 2021."

"Nous avons débuté le processus de développement par le profil, avant de passer à la construction de base puis aux cinq composés que nous homologuerons pour l'année prochaine. Les résultats obtenus jusqu'à présent l'ont été avec la participation des pilotes actuellement engagés dans le championnat, ce qui était un aspect vital pour nous, et en utilisant des monoplaces modifiées. L'an prochain, nous aurons encore quelques jours d'essais à notre disposition, ce qui nous permettra d'affiner le pneu 2022 avec les nouvelles voitures si nécessaire."

Pirelli doit désormais faire valider la spécification choisie auprès de la FIA, avant que les pilotes ne puissent tester ces pneus 2022 lors d'essais collectifs organisés en fin d'année, dans la foulée du Grand Prix d'Abu Dhabi à Yas Marina. Ils devront toutefois patienter jusqu'aux essais hivernaux 2022 pour les chausser avec les F1 nouvelle génération. 

Lire aussi :

partages
commentaires
Wolff : Les abandons vont faire une "grande différence" pour le titre
Article précédent

Wolff : Les abandons vont faire une "grande différence" pour le titre

Article suivant

Les bosses d'Austin vont "compliquer" le GP des États-Unis

Les bosses d'Austin vont "compliquer" le GP des États-Unis
Charger les commentaires