Pirelli veut davantage de tests de pneus pluie

partages
commentaires
Pirelli veut davantage de tests de pneus pluie
Adam Cooper
Par : Adam Cooper
5 mai 2017 à 15:38

Malgré les 25 journées d'essais dont Pirelli dispose déjà pour développer ses gommes avec des monoplaces 2017, le manufacturier italien a demandé aux écuries de lui fournir d'anciennes voitures pour effectuer des tests supplémentaires.

Max Verstappen, Red Bull Racing RB13
Sebastian Vettel, Ferrari SF15-T
Pascal Wehrlein, Mercedes F1 Team teste les pneus Pirelli 2017
Antonio Giovinazzi, Sauber C36
Nico Rosberg, Mercedes F1 Team teste les pneus Pirelli 2017
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32
Pascal Wehrlein, Mercedes F1 Team teste les pneus Pirelli 2017
Sebastian Vettel, Ferrari, teste les pneus Pirelli 2017
Antonio Giovinazzi, Sauber C36
Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H

En effet, sur ces 25 journées, quatre seulement sont allouées au développement des pneus pluie : les 31 mai et 1er juin avec Red Bull au Paul Ricard, et les 19 et 20 juillet avec McLaren à Magny-Cours.

Malgré l'énorme différence de design entre les monoplaces de cette année et celles de l'an passé, en raison d'une réglementation qui a donné la part belle à l'appui aérodynamique, Pirelli souhaite réaliser ces essais supplémentaires – ce qui n'est autorisé qu'avec d'anciennes voitures.

Le Groupe Stratégique vient d'accepter la requête de la marque transalpine, qui espère tirer profit de ces tests malgré des jantes de taille différente.

"C'était une requête de notre part", explique Mario Isola, directeur de Pirelli F1, lorsque Motorsport.com s'enquérit de l'origine de ces essais. "Parce que nous pensons pouvoir faire quelques séances supplémentaires pour les pluie et les intermédiaires, pour tester des idées sur des voitures anciennes. Bien sûr, nous avons une base à laquelle nous pouvons comparer les nouvelles idées pour avoir des indications pour le développement des pneus actuels."

Bien évidemment, cela requerra des compromis. "C'est différent, nous avons des voitures différentes, nous avons un appui différent, nous avons des tailles [de jante] différentes, mais dans certains domaines spécifiques, nous pouvons tester de nouvelles solutions et obtenir un feedback important pour traiter le développement des pneus 2018."

"L'idée est de tester quelque chose sur les voitures précédentes pour nous donner une direction, en réduisant ainsi le nombre d'options sur les voitures actuelles."

"Étant donné que notre nombre de journées d'essais avec les monoplaces actuelles est limité, nous pouvons faire du travail de préparation avec les anciennes voitures pour ensuite tester un nombre réduit de prototypes sur les monoplaces actuelles."

Tous les teams sont bienvenus

Toutes les écuries pourront fournir une monoplace si elles le souhaitent. Pirelli financera entièrement les séances d'essais.

"À l'heure actuelle, nous discutons avec toutes les équipes. Toutes ont reçu cette opportunité, et nous allons voir qui est disponible. C'est une saison chargée pour tout le monde, donc il n'est pas facile de trouver une écurie disponible."

"Nous savons qu'en général, elles nous soutiennent toujours et elles essaient d'aider, et j'ai bon espoir de pouvoir trouver quelques équipes pour nous aider avec ces séances supplémentaires. Je pense que d'ici Barcelone, nous en saurons plus sur les équipes disponibles pour nous fournir une voiture." 

Prochain article Formule 1
Vettel espère un retour de Red Bull aux avant-postes à Barcelone

Previous article

Vettel espère un retour de Red Bull aux avant-postes à Barcelone

Next article

Le GP de Monaco 2017 sera diffusé en clair sur C8

Le GP de Monaco 2017 sera diffusé en clair sur C8

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Adam Cooper
Type d'article Actualités