Formule 1
C
Grand Prix de Bahrein
19 mars
-
22 mars
EL1 dans
21 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
EL1 dans
70 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
EL1 dans
83 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
105 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
126 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
140 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
154 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
182 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
189 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
203 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
210 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
EL1 dans
238 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
245 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
259 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
273 jours

Pirro - "Ferrari a bien fait de se séparer d'Alonso"

partages
Pirro - "Ferrari a bien fait de se séparer d'Alonso"
Par :
14 avr. 2015 à 16:03

Fernando Alonso, McLaren
Emanuele Pirro, Commissaire FIA
Sebastian Vettel Ferrari lors de la conférence de presse FIA

Alors que le Président non-exécutif de l'écurie Mercedes, Niki Lauda, déclarait samedi que Fernando Alonso était "négatif, égocentrique, sombre et grincheux," voilà qu'un autre ancien pilote remet en cause l'attitude du champion espagnol au sein de la Scuderia Ferrari.

Pour Emanuele Pirro, ce n'est tout simplement pas un hasard si le retour de l'écurie italienne au premier plan coïncide avec le départ d'Alonso, éternel insatisfait et souvent de mauvaise humeur.

"Les deux changements décisifs à Maranello ont été le moteur et le pilote," a-t-il affirmé à la Rai. "Alonso était devenu un problème bien plus qu'un atout. C'est un pilote qui n'est jamais satisfait."

À l'inverse, Sebastian Vettel a débarqué chez Ferrari avec le plein d'enthousiasme et de fraîcheur, ce qui a probablement aidé Ferrari à poursuivre sa transformation.

"À présent, c'est un jeune pilote, enthousiaste et toujours souriant qui est au volant de la Ferrari," explique l'ancien pilote Benetton. "Il fera chaud à Bahreïn et la SF15-T sera à nouveau au rendez-vous."

S'il est évident que le retour de Ferrari en haut de grille n'est pas dû uniquement à l'arrivée de Vettel dans l'équipe, beaucoup d'observateurs s'accordent à affirmer que l'attitude d'Alonso a probablement contribué à sa sortie.

Article suivant
Horner tempère les menaces de Red Bull pour quitter la F1

Article précédent

Horner tempère les menaces de Red Bull pour quitter la F1

Article suivant

Räikkönen - Aucune raison de ne pas revenir sur Mercedes

Räikkönen - Aucune raison de ne pas revenir sur Mercedes