Plafond budgétaire : pas d'annonce FIA avant le 10 octobre

Alors que la publication des certificats attestant du respect du plafond budgétaire 2021 était attendue ce mercredi, la FIA a officiellement indiqué que celle-ci ne surviendrait pas avant la semaine prochaine.

Plafond budgétaire : pas d'annonce FIA avant le 10 octobre

La monde de la Formule 1 ainsi que ses observateurs et ses fans étaient suspendus à une annonce de la FIA sur la certification des comptes des écuries dans le cadre du plafond budgétaire 2021 ce mercredi, mais l'instance a pris le contrepied en annonçant que celle-ci n'aurait finalement lieu, au plus tôt, que le lundi 10 octobre, au lendemain du Grand Prix du Japon.

Dans un court communiqué, la fédération a ainsi indiqué : "La FIA informe que la conclusion de l'analyse des données financières 2021 des équipes de Formule 1 et la publication des Certificats de Conformité au Règlement Financier n'auront pas lieu le mercredi 5 octobre. L'analyse des documents financiers est un processus long et complexe qui est en cours et qui sera achevé le lundi 10 octobre pour permettre la publication des Certificats. Le Règlement Financier a été approuvé à l'unanimité par toutes les [équipes], qui ont travaillé de manière positive et en collaboration avec l'Administration du Plafond Budgétaire de la FIA tout au long de cette première année sous le Règlement Financier [en 2021]."

Puis, reprenant une ligne directrice déjà évoquée lors d'un encore plus court communiqué du 30 septembre à la suite d'informations publiées dans divers médias, la FIA d'ajouter : "Comme cela a été communiqué précédemment, il y a eu des spéculations importantes et non fondées à ce sujet, la FIA réaffirme que jusqu'à ce que [l'analyse] soit finalisée, aucune autre information ne sera fournie. La FIA réaffirme également que toute supposition selon laquelle le personnel de la FIA aurait divulgué des informations sensibles est sans fondement."

Lire aussi :

Pour rappel, ces informations parues dans la presse à la veille du début du Grand Prix de Singapour avaient pointé du doigt Red Bull et Aston Martin concernant un éventuel dépassement du plafond budgétaire pour la saison 2021. Celui-ci, fixé autour des 145 millions de dollars, était pour la première fois mis en œuvre dans l'Histoire de la F1 l'an passé, via un tout nouvel ensemble de règles, le Règlement Financier, document avec une place à part entière aux côtés des Règlements Sportif et Technique.

Pour Aston Martin, c'est un dépassement mineur ("procédural") qui était évoqué, alors qu'au contraire pour Red Bull, l'infraction pouvait être plus conséquente. Toutefois, des informations parvenues ces dernières 36 heures ont également évoqué un dépassement bien moindre qu'attendu de la part de la firme autrichienne. En l'absence d'annonce officielle, les spéculations devraient se poursuivre dans les jours qui viennent.

Pour rappel, selon les règles, une infraction est considérée comme "mineure" à partir du moment où le dépassement représente moins de 5% du plafond. Au-delà (5% ou plus), le dépassement est qualifié d'"important". L'éventail de sanctions possibles varie en fonction de cela, et évidemment de leur gravité et de circonstances atténuantes ou aggravantes.

Dans le cadre d'un dépassement "mineur", une ou plusieurs de ces sanctions est possible : réprimande publique, déduction de points au championnat constructeurs ou pilotes pour l'année de l'infraction, suspension lors de plusieurs séances de Grands Prix (hors course), limitation des possibilités de tests aéro ou d'autres types de tests, et réduction du plafond budgétaire.

Dans le cadre d'un dépassement "important", la réprimande publique est retirée du panel mais s'ajoutent la suspension pour une ou plusieurs épreuves et cette fois en prenant en compte les courses également, ainsi que l'exclusion pure et simple du championnat.

partages
commentaires

Related video

McLaren : Des "gros progrès" l'an prochain pour ne pas revivre 2022
Article précédent

McLaren : Des "gros progrès" l'an prochain pour ne pas revivre 2022

Article suivant

Latifi frustré de ne pas avoir été consulté par les commissaires

Latifi frustré de ne pas avoir été consulté par les commissaires