Formule 1
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
47 jours
09 mai
Prochain événement dans
64 jours
C
GP d'Azerbaïdjan
06 juin
Course dans
96 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
103 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
120 jours
C
GP de Grande-Bretagne
18 juil.
Course dans
138 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
152 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
180 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
187 jours
12 sept.
Course dans
194 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
208 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
211 jours
10 oct.
Course dans
222 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
236 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
243 jours

Le plafond budgétaire va favoriser McLaren selon Brown

Zak Brown, directeur général de McLaren, estime que le plafond budgétaire et la nouvelle gouvernance de la F1 peuvent aider l'équipe anglaise à se rapprocher des top teams.

Le plafond budgétaire va favoriser McLaren selon Brown

La révolution technique de la Formule 1 attendra 2022, la nouvelle génération de châssis ayant été repoussée d'un an en raison des difficultés posées par la pandémie de COVID-19, mais les mesures politiques et économiques entrent bien en vigueur dès cette année.

Un règlement financier s'ajoute aux traditionnels règlements technique et sportif, avec un plafond budgétaire fixé à 145M€ pour la saison 2021. Le mode de gouvernance du championnat devrait également évoluer pour redonner la main à la FIA et à la Formule 1 tandis que Liberty Media, en charge de l'aspect commercial du championnat, va rééquilibrer la répartition des revenus entre les équipes.

Lire aussi :

Les écuries les plus puissantes seront contraintes de réduire leur budget et elles verront leur influence réduite mais certaines de leurs rivales pourraient à l'inverse profiter de ces changements pour se renforcer, à l'image de McLaren, qui a selon Zak Brown une structure taillée pour ces nouveaux règlements.

"La nouvelle ère [prévue en] Formule 1 joue en notre faveur", a déclaré le directeur général de l'équipe anglaise a Motorsport.com. "Avec le plafond budgétaire, nous avons dû réduire un peu nos dépenses, mais pas dans la même ampleur que les trois autres [Mercedes, Red Bull et Ferrari] qui dépensaient nettement plus que nous."

"La gouvernance est améliorée, elle donne plus de pouvoir à la Formule 1 et à la FIA face aux équipes, parce qu'avec la précédente gouvernance, les équipes, avec tout leur pouvoir politique, pouvaient maintenir des éléments en leur faveur [à travers le Groupe Stratégique et la Commission F1, ndlr]. Je pense que cet aspect est neutralisé."

"La distribution des revenus ne fait pas une grosse différence pour nous, mais elle rendra le championnat plus compétitif. Même si nous avons maintenant la capacité d'être une grosse équipe, parce que nous allons opérer au niveau du plafond budgétaire, cela va générer plus de concurrence derrière nous."

"Maintenant, nos chances de revenir sur ceux qui nous devancent sont plus élevées, mais nous devons rester attentifs."

Brown veut voir plus d'équipes s'imposer

Si Brown veut rester attentif, c'est parce qu'il pense que plusieurs équipes pourront désormais prétendre à la victoire, le plafond budgétaire permettant à une grande partie du plateau de s'affronter avec des ressources similaires, même si plusieurs équipes resteront en dessous de la barre des 145M€ cette année. Le plafond sera abaissé à 140M€ en 2022 et à 135M€ l'année suivante, ce qui contribuera encore à réduire les écarts.

"En fait, six ou sept équipes sont au niveau du plafond", précise Brown. "AlphaTauri est très bien financée. Ils font profil bas mais je ne pense pas que ce soit une équipe qui manque de ressources. Lawrence Stroll investit clairement beaucoup d'argent dans son équipe [Aston Martin]. On a ensuite Renault [désormais Alpine], qui est à notre niveau selon moi."

Lire aussi :

"On a sept équipes qui jouent avec les mêmes armes, si vous voulez, et je pense que c'est fantastique. Je pense non seulement que nous aurons une meilleure chance de nous battre pour la première ou la deuxième place à l'avenir, mais je pense que ce sera une course entre sept équipes. Je ne pense vraiment pas que l'on pourra en écarter une. Mais je le redis, c'est bien pour le championnat."

"J'espère que nous aurons un championnat qui sera plus comme l'IndyCar, où les grosses équipes restent celles qui gagnent les championnats, mais où d'autres équipes gagnent des courses. Ce serait bien que l'on remporte le championnat avec trois ou quatre victoires, pas 14."

Propos recueillis par Luke Smith

partages
commentaires
Hill : "Ça m'a brisé le cœur de dire non à Stewart pour 1997"

Article précédent

Hill : "Ça m'a brisé le cœur de dire non à Stewart pour 1997"

Article suivant

Pourquoi l'enquête sur le crash de Grosjean ne sera pas si simple

Pourquoi l'enquête sur le crash de Grosjean ne sera pas si simple
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes McLaren
Auteur Vincent Lalanne-Sicaud