Le pneu dur pourrait ne plus être vu avant Suzuka

partages
commentaires
Le pneu dur pourrait ne plus être vu avant Suzuka
Adam Cooper
Par : Adam Cooper
15 mai 2017 à 10:30

Pirelli a reconnu qu'il était peu probable que le pneu dur soit de nouveau sélectionné cette saison avant le Grand Prix du Japon.

La zone des pneus Pirelli
Mario Isola, directeur de la compétition Pirelli en conférence de presse
Tous les types de pneus Pirelli
Pneus Pirelli de McLaren sous les couvertures chauffantes
Pneus Pirelli de la Haas VF-17
Mécanicien Mercedes AMG F1 et pneu Pirelli
Mécaniciens Mercedes AMG F1 et pneu Pirelli
Des ingénieurs Pirelli travaillent sur des pneus

Le manufacturier unique de la Formule 1 a apporté le pneu dur à Barcelone ce week-end, conséquence d'une sélection qui avait dû être faite relativement tôt et sans connaître le réel niveau de performance des F1 2017. Aucun risque n'avait donc été pris, expliquant l'apparition de la gomme à flanc orange pour la première fois de l'année sur ce tracé exigeant pour les pneumatiques.

Les équipes ont rapidement délaissé ce composé, utilisé uniquement lors de la première séance d'essais libres vendredi matin, pour porter leur attention sur les pneus mediums et tendres. "Je pense que c'est un choix très éloigné pour cette génération de voiture pour le moment, je ne peux pas nous imaginer vouloir les utiliser", a dit Andy Green, directeur technique de Force India, au sujet des pneus durs.

Initialement, Pirelli voulait sélectionner les pneus durs pour le Grand Prix de Grande-Bretagne, à Silverstone. La décision a finalement été reportée, afin de profiter des données récoltées ce week-end en Espagne, et cela devrait mener à la sélection de gommes plus tendres.

"Nous avons décidé de reporter le choix à après Barcelone, pour donner aux équipes davantage d'informations sur les performances à Barcelone", explique à Motorsport.com Mario Isola, directeur technique de Pirelli. "Le processus habituel est que nous faisons une proposition sur laquelle nous sommes d'accord avec la FIA. Nous allons analyser les données et discuter avec la FIA. Évidemment, nous devons faire une réunion interne et prendre une décision."

Par le passé, les pneus durs ont été utilisés sur les circuits exigeants que sont la Malaisie, le Japon et le Brésil. Il est hautement probable que ce soit toujours le cas à Suzuka, où les charges sont énormes et dont le placement en fin de calendrier signifie que les monoplaces auront encore beaucoup progressé en performance. En revanche, l'approche de Pirelli pourrait être moins conservatrice pour Sepang et Interlagos.

"Nous prévoyons d'utiliser les pneus durs à Suzuka", confirme Isola. "Suzuka est en deuxième partie de saison, nous devons attendre. L'autre circuit hautement sévère [du point de vue pneumatique] est Sepang, mais l'année dernière, avec le nouvel asphalte, c'était moins abrasif."

Pour en revenir au week-end actuel en Espagne, Pirelli a fait savoir que modifier l'allocation des pneumatiques peu de temps avant l'arrivée à Barcelone aurait été impossible, d'autant que pour les cinq premières courses de la saison, tous les pilotes disposent de la même répartition entre les trois types de gommes. Ils ne reprendront la main qu'à partir de Monaco.

Même s'il avait plutôt bien fonctionné lors des essais hivernaux sur le tracé catalan, opter pour le composé supertendre aurait aussi constitué une trop grande part de risque.

Avec Adam Cooper

Prochain article Formule 1
Hamilton déjà fan de sa lutte pour le titre face à Vettel

Previous article

Hamilton déjà fan de sa lutte pour le titre face à Vettel

Next article

Ce que nous a appris le Grand Prix d'Espagne

Ce que nous a appris le Grand Prix d'Espagne

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Adam Cooper
Type d'article Actualités